Commerce : ACVM interpelle le président de la République et son gouvernement

Le jeudi 07 février ,la Chambre de Commerce et Industrie du Mali (CCIM) a abrité une conférence de presse, tenue par l’Association des Commerçants Voyageurs du Mali et de la diaspora (ACVM). L’objectif est : « porter haut la voix de tous les commerçants du Mali et d’exprimer leurs profondes préoccupations ». La conférence de presse était animée par le président de l’association, Ibrahim Maiga, en présence de ses membres.

‘’Depuis un certain temps les malien vivent dans l’insécurité totale, et de plus en plus nos camarades commerçants sont des cibles d’attaques armées. Cela ne peut et ne doit pas constituer une fatalité’’, a affirmé le président des commerçants.

Pour camper le décor, il dira que le 05 janvier 2019, Kalilou dit Baba Coulibaly, 52 ans, commerçant au grand marché de Bamako a été assassiné dans des circonstances bien regrettables, avec un de ses collaborateurs dans une localité limitrophe de Bamako ou il a été poussé dans un puits avant de lui fracasser le crane à l’aide de grosses pierres et déverser des chargements de camion benne 10 roues sur son corps. Dans la même foulée, il a parlé de l’assassinat de Abdoul Aziz Yattabaré commerçant et imam qui se rendait à la mosquée pour la prière de l’aube le 19 janvier 2019. Ce fut ensuite autres cas, tous ces dossiers trainent toujours pour des raisons que nous ignorons.

Selon lui, les commerçants à travers le pays ont manifesté des sentiments très profonds d’exaspération et de condamnation, de douleur, de trouble devant cette nouvelle manifestation d’une folie meurtrière et d’une haine insensée. « Nous condamnons avec la plus grande énergie ces agissements barbares et dignes d’une autre époque. Nos pensées vont aux victimes et à leurs familles auxquelles nous présentons nos condoléances les plus attristées. « Nous estimons que l’incapacité des autorités à protéger les personnes et les biens a atteint un seuil alarmant ces derniers jours », affirme le conférencier

Suite à la multiplication des attaques armées contre les commerçants, ils ont interpellé le président de la République et son gouvernement, le calvaire et la psychose que vivent les commerçants de Bamako et alentours sont le lot quotidien des populations maliennes. Il est évident que la sécurité et le bien-être du commerçant, sont d’une importance cruciale pour le développement du pays. C’est pourquoi nous protestons vigoureusement contre ces attaques.

Face à cette situation l’association des commerçants voyageurs du Mali et de la diaspora lance un appel aux autorités judiciaires compétentes à rechercher, poursuivre et juger toute personne impliquée dans la perpétration de ces crimes, conformément à la loi ; rappelle que nul n’est à abri de tels actes et que cela n’arrive pas qu’aux autres ; exhorte les forces de sécurité à améliorer davantage la lutte contre la délinquance violente et a invité ces camarades commerçants à plus de vigilance.

M TOURE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here