Déplacés de Bamako : Un appui appréciable du MSAH

Il a consisté en une donation en produits de première nécessité à ces personnes, présentement établies dans ces différents sites

A cause de l’insécurité qui sévit au centre du pays de nombreuses populations se sont déplacée en direction de la capitale. Ces déplacés, en provenance de la région de Mopti, principalement des villes de Koro et Bankass, se sont installés sur deux sites de Bamako. Il s’agit : des Garbals de Faladiè et Niamana. Venus dans les conditions non désirables depuis le début de ce conflit intercommunautaire, ces déplacés ont toujours bénéficié de l’assistance de toute sorte de la part des plus hautes autorités, à travers le département de tutelle. Il s’agit entre autres : des donations, des prises en charge médicale etc.

L’action du samedi dernier s’inscrit dans cette dynamique. Elle a consisté à effectuer une donation de produits de première nécessité à ces personnes, présentement établies dans ces différents sites. Pour ce faire, une équipe relevant du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire, a été mandaté par son premier responsable, en la personne de Hamadoun Konaté, pour remettre ces dons aux ayants droits. Celle-ci était conduite par le Directeur national du développement Ibrahima Abba, assisté du président directeur général de l’ONG Al Farouk, Ibrahima Kantayo.

La donation proprement dite est composée vivres et non vivres. Quant aux vivres, ils se résument ils sont constitués de : 2 tonnes de petit mil de 800 kg ; 2 tonnes de riz de 800 kg ; 15 bidons d’huile de 20 litres ; 6 sacs de sucre de 300kg ; 4 sacs de lait de 300kg. Pour les non-vivres, il s’agit de : lampes solaires ; des bâches de 10 places pour 20 personnes ; 150 moustiquaires imprégnés ; 200 nattes de deux places des vêtements en 5 balles de friperies et 6 cuve de 100L.

Concernant ces déplacés, ils sont 30 ménages de 142 individus, composés d’enfants et adultes, vivant dans le campsGarbal de Faladiè. Ceux de Niamana sont au nombre de 22 personnes, réparties dans 26 ménages. Ce qui fait au total, 263 personnes identifiées sur l’ensemble de sur ces sites.

Aussitôt identifiées par les services accrédités par le ministère en charge de la Solidarité et de l’Action humanitaire, ils ont eu les certificats d‘indigence. Chose qui leur permet désormais, de bénéficier le Régime d’assistance maladie, pour leur prise en charge médicale, en cas de maladie.

A titre de rappel, depuis le mois de décembre 2018, le département de tutelle a commencé à enregistrer une arrivée massive des populations venant de la 5ème région du pays. Dès lors, il a entrepris des actions pour les accompagner. Celles-ci se font sur le plan humanitaire et d’assistance médicale. Toujours, dans la même logique, au mois de janvier dernier, le ministère a diligenté une action permettant d’examiner tous ces déplacés établis sur ces sites.

En plus, de celles des plus hautes autorités du pays, ces personnes ont bénéficié des actions de la part de plusieurs donateurs anonymes. Celles-ci sont hautement salutaires et appréciables à leurs justes valeurs.

Diakalia M Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here