Caisse Malienne de Sécurité Sociale (CMSS) : Le syndicat se rebelle contre l’interférence de l’administration dans les affaires syndicales et projette une série de grèves en mars

La coordination des comités syndicaux de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale (C.S.CMSS) a déposé hier, lundi 18 février 2019, un préavis de grève de 72 h allant du 6 au 8 mars. En cas de non satisfaction, une autre grève de 120 heures est prévue du 25 au 29 mars.

Ça chauffe au niveau de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale. Le syndicat très remonté a déposé deux préavis de grève. Les causes de ces menaces de cessation de travail : les syndicalistes dénoncent l’interférence de l’administration dans les affaires syndicales. Aussi, se plaignent-ils, dans leur préavis, de « l’imposition du secrétaire général sortant, non moins chef de protocole de la directrice de ladite administration comme représentant du personnel en violations des décisions de l’instance suprême qu’est le congrès ».

Face à cette situation, la coordination des comités syndicaux demande, dans son préavis, la cessation sans délai « des violations » de la liberté syndicale et le respect des décisions du SYNTADE. Très frustrés, les syndicalistes sont allés jusqu’à demander le relèvement de la directrice générale de la Caisse malienne de sécurité sociale. « Nonobstant la prise en compte de ces observations, la coordination exige : le relèvement immédiat de madame la directrice générale pour la quiétude, la sérénité, l’enthousiasme et l’efficacité dans l’exécution de nos tâches quotidiennes qu’elle a largement contribuées à mettre en mal depuis avril 2018 », lit-on dans le préavis de grève.

Si une solution n’est pas trouvée à leur sollicitation, le syndicat observera une grève de 72 heures à partir du 6 mars. En cas de non satisfaction, il projette une grève de 120 heures à partir du 25 mars.

BoureimaGuindo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here