CAN U20 : Aiglons, Après la victoire, place à la fête

Il était 19h15 au stade Seyni Kountché de Niamey quand le Premier ministre du Niger, Brigi Rafini, remettait le trophée de la 21è édition de la CAN U20, Niger 2019 au capitaine des Aiglons, Clément Boubacar Kanouté. Le défenseur central et ses coéquipiers ont remporté la compétition en battant le Sénégal 3-2 aux tirs au but (1-1 à l’issue du temps réglementaire et des prolongations). Grâce à ce succès, le sélectionneur Mamoutou Kané et ses hommes ont permis au Mali d’inscrire son nom au palmarès de la CAN U20. Notre pays devient, ainsi, la 10è nation à décrocher le prestigieux trophée, après le Nigeria (1983, 1985, 1987, 1989, 2005, 2011, 2015), l’Egypte (1981, 1991, 2003, 2013), le Ghana (1993, 1999, 2009), l’Algérie (1979), le Cameroun (1995), le Maroc (1997), l’Angola (2001), le Congo (2007) et la Zambie (2017).
Après la remise du trophée au capitaine Clément Boubacar Kanouté par le Premier ministre nigérien, la fête a commencé dans le camp malien. Les nouveaux champions d’Afrique ont d’abord fait le tour d’honneur du stade pour saluer les supporters, ensuite, ils ont commencé à célébrer leur sacre avec le reste de la délégation malienne.
Il y a quatre ans, c’est-à-dire, en 2015, sur cette même pelouse du stade général Seyni Kountché de Niamey, l’ailier des Aiglons Sékou Koïta avait remporté la CAN U17, Niger 2015, la première coupe d’Afrique des nations du Mali. «Je suis très heureux, le Niger devient un pays porte-bonheur pour le Mali. Je souhaite que le Niger organise la CAN senior, cela peut permettre aux Aigles de remporter leur premier titre continental», a commenté l’international malien. Au total, Sékou Koïta a joué 5 finales avec les sélections nationales : la CAN U17, Niger 2017, le Mondial U17 2015, le CHAN, Rwanda 2016, le Tournoi UMOA, Togo 2016 et la CAN U20, Niger 2019. «Nous savions que le match allait être difficile. Les Sénégalais avaient en tête leur victoire de la première journée et ambitionnaient de refaire le coup.
De notre côté, on avait à cœur de se racheter et de devenir les premiers juniors maliens à soulever le trophée de la CAN. Nous étions déterminés à aller au bout, c’était ça notre force», a poursuivi Sékou Koïta. Le nouveau champion d’Afrique conclura : «Je dédie ce trophée à toutes les Maliennes et à tous les Maliens. C’est leur soutien et leurs bénédictions qui nous ont permis de remporter la coupe».
Hadji Dramé abondera dans le même sens : «Nous sommes très contents. Nous avons été solidaires sur le terrain et cela a été notre force dans cette compétition», a souligné l’attaquant des Aiglons, alors que le défenseur axial, Abdoulaye Diaby insistera sur l’envie collective du groupe de réaliser quelque chose ensemble. «On avait envie de remporter cette coupe.
La clé du match a été l’envie. Quand on regarde le jeu, les Sénégalais étaient techniquement au dessus mais nous avions plus envie qu’eux. C’était un match difficile que nous avons pu gérer, nous avons joué avec le cœur pour remporter cette finale. Nous sommes tous joyeux. C’est la fête», a déclaré le joueur qui est l’un des sept éléments de la sélection qui ont été sacrés champions d’Afrique U17 en 2017 au Gabon.
Les autres joueurs sont, les gardiens de but Youssouf Koïta, Alkalifa Coulibaly, l’arrière droit Fodé Konaté, les milieux de terrain, Mamadou Samaké et Mohamed Camara et l’ailier Hadji Dramé. «Notre génération est désormais double championne d’Afrique. Désormais l’attente du peuple malien est grande. Mais, on doit savoir qu’on est au début de notre carrière et qu’on doit travailler dur pour pouvoir répondre aux attentes des Maliens dans la catégorie supérieure», a conclu Abdoulaye Diaby. «Je remercie le bon Dieu pour les deux titres de champion d’Afrique. Je remercie ma mère qui a tout fait pour moi», a confié pour sa part le gardien Alkalifa Coulibay «Abba». Pour le Directeur national technique (DTN), Mohamed Magassouba, les Aiglons ont fait honneur au Mai et écrit une belle page de l’histoire du football national. «Les jeunes ont tout donné, ils ont mouillé le maillot. Je félicite les joueurs et l’encadrement», a réagi le technicien.
A la tête d’une forte délégation venu spécialement de Gao pour donner de la voie au capitaine Clément Boubacar Kanouté et à ses coéquipiers, Bouyé Ben Maouloud, le 2è adjoint au maire de lacité des Askias dira : «J’ai un sentiment de fierté. Je suis fier d’être sous le drapeau vert-or-rouge. Nous avons obtenu au Niger une coupe qu’on cherchait depuis très longtemps. Je partage la joie de l’ensemble des Maliens et de la délégation qui a quitté Gao, braver le temps et l’insécurité pour venir soutenir les Aiglons. Le jeu en valait la chandelle».
Quant à la présidente du Comité de normalisation (CONOR) de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT), Mme Daou Fatoumata Guindo, elle a félicité les joueurs et souhaité que cette coupe ramène la paix dans le football malien. «Ce trophée est pour le peuple malien. Je remercie l’équipe pour ce bonheur. Tous les dirigeants maliens ont soutenu cette équipe. J’espère que ce sera le sursaut qui permettra aux esprits de se comprendre et qu’on puisse aller de l’avant», a-t-elle déclaré.
Au total, le capitaine Clément Boubacar Kanouté et ses coéquipiers ont marqué quatre buts, œuvre de Mamadou Traoré «Capi» qui a marqué contre le Burkina et le Nigeria en demi-finale, Hadji Dramé qui a offert la victoire aux Aiglons contre le Ghana et Boubacar Traoré qui a ouvert le score en finale. Le Mali a également encaissé quatre buts. Le gardien des Aiglons, Youssouf Koïta a été l’un des grands artisans du sacre du Mali.
Il figure dans l’équipe type de la CAN, tout comme l’avant centre El Bilal Touré. Le trophée de meilleur buteur est revenu au Sénégalais, Amadou N’Diaye (3 buts), alors que le défenseur central des Lionceaux, Moussa N’Diaye a été désigné meilleur joueur de la CAN Quant au technicien Youssouph Dabo, il a été élu meilleur entraîneur de la compétition. La troisième place du tournoi est revenue à l’Afrique du Sud qui a dominé le Nigeria dans la petite finale (5-3, 0-0 au terme du temps réglementaire).
Le Mali, champion d’Afrique, le Sénégal, vice-champion, l’Afrique du Sud, troisième et le Nigeria quatrième représenteront le continent à la prochaine Coupe du monde, prévue en juin en Pologne. La CAN U20, Niger 2019 terminée, les regards se tournent, désormais, vers la Mauritanie qui organisera la prochaine édition.

Envoyés spéciaux
Ladji M. DIABY
Morimakan
COULIBALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here