Cyclisme : Critérium de la paix : Birama Diarra remporte le trophée de la 8ème édition

Parrainée par l’honorable Guédiouma Sanogo, député élu de Sikasso en présence du président de la Fédération Malienne de Cyclisme, Amadou Togola et d’Abdoul Wahab Zoromé, représentant le président du comité national olympique et sportif du Mali, la 8ème édition du critérium de la paix disputée le samedi 16 février sur le Boulevard de l’Indépendance a été remportée par Birama Diarra.

Dans le cadre de son programme d’activités 2019, la Fédération Malienne de Cyclisme et ses partenaires ont organisé le samedi 16 février sur le Boulevard de l’Indépendance, la 8ème édition du critérium de la paix. Parrainée par l’honorable Guédiouma Sanogo député élu de Sikasso en raison de son attachement à la nation et à la recherche de la paix, le critérium de la paix a regroupé une trentaine de cyclistes des différentes équipes du pays.

Courue suivant le trajet Bamako-Siby-Bamako puis 10 tours du Boulevard de l’Indépendance sur une distance de 123 km 200 m, la course a été remportée par Birama Diarra qui s’empare du trophée de cette 8ème édition du critérium de la paix. Yaya Diallo s’est classé deuxième et Issiaka Coulibaly ferme la marche du podium. Des prix ont été offerts aux dix premiers coureurs. Les trois points chauds à savoir Moussa Togola, Hamidou Diallo et Souaibou Diarra ont chacun reçu la somme de 10.000 FCFA. Le total des récompenses s’élève à 395.000 FCFA.

Le président de la Fédération Malienne de Cyclisme Amadou Togola a exprimé sa joie pour la bonne organisation de cette 8ème édition du critérium de la paix. Il a remercié l’honorable Guédiouma Sanogo qui a bien voulu être le parrain de cette 8ème édition. Selon lui, son choix s’explique par son attachement à la nation et à la recherche de la paix.

L’honorable Guédiouma Sanogo s’est dit heureux d’avoir été choisi comme parrain de ce critérium dédié à la paix. Il a remercié le président de la République, le Premier ministre et son gouvernement pour les efforts inlassables qu’ils déploient afin de rétablir la paix au Mali. « L’appel que je lance aux Maliens, c’est de faire de la paix un crédo, un véritable sacerdoce et d’œuvrer de manière que la paix revienne dans notre pays. », a-t-il laissé entendre.

Almihidi Touré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here