Le RPM à Koulouba: les orientations d’IBK

Après l’Alliance ‘’Ensemble pour le Mali’’ (EPM), le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA a reçu hier après-midi, au Palais de la République à Koulouba, le Bureau politique national du Rassemblement pour le (RPM) dont il est le père-fondateur. La démarche politique en cours à l’endroit d’autres Partis politiques, situation sécuritaire, les réformes institutionnelles, la crise qui a secoué le Parti à l’occasion de la désignation des candidats aux législatives reportées étaient, entre autres, sujets majeurs qui ont meublé les échanges entre IBK et son Parti.

Selon des sources proches de la rencontre, les Tisserands étaient allés à Koulouba pour faire au Chef de l’État le point de leurs démarches.
En introduisant les échanges, le Président du RPM, Dr Bokary TRETA, certainement en proie à des doutes, a demandé au Président IBK de préciser ses attentes à leur endroit.
C’est Me Baber GANO, Secrétaire général du RPM qui a délivré le message du Parti. Occasion de remonter certaines préoccupations exprimées par leurs interlocuteurs, à l’instar des FARE An Ka Wuli qui ont élaboré un Mémorandum ou les observations et recommandations de l’URD sur le Cadre de concertation national pour les réformes.
Sur le volet des réformes institutionnelles, apprend-on, le Président IBK a été informé par le RPM de ses rencontres avec des Partis et de la substance de leurs échanges.
En ce qui est du volet sécuritaire, le Rassemblement pour le Mali estime que la situation qui prévaut demande l’unité de tous les fils du pays.
La vie interne du parti a été aussi naturellement évoquée lors de cette rencontre entre IBK et son parti. Selon les responsables des Tisserands, le processus de désignation des candidats en vue des élections législatives reportées à juin 2019 s’est soldé par une saignée, avec le départ de plusieurs mécontents. Pour autant, sont-ils sereins, parce que ces départs de camarades n’ont nullement ébranlé la base politique du Parti qui se porte toujours bien.
Comme cela est de bon ton, les responsables tisserands ont une nouvelle fois réitéré leur soutien indéfectible au Chef de l’État, père-fondateur du RPM.
En retour, l’hôte du jour, le Président Ibrahim Boubacar KEITA, rapportent nos sources, a exprimé toute sa satisfaction face à l’initiative du RPM d’engager des démarches à l’endroit d’autres formations de l’échiquier politique national. S’il n’a pas accompagné la démarche du RPM, à ses débuts, le Chef de l’État a fait savoir qu’il y est à présent tout acquis, parce que la trouvant bonne. Aussi, a-t-il encouragé ‘’ses amis’’, ‘’ses frères’’ à persévérer dans cette voie salutaire pour le pays qui a besoin de paix et de stabilité.
Parlant du processus électoral, le Président IBK a invité les Tisserands à en faire une lecture intelligente.
Aussi, si IBK est d’avis sur la nécessité de l’union sacrée pour relever le défi sécuritaire qui se pose à notre pays, il a commenté une actualité brûlante. Il s’agit des mesures prises par la CMA pour réglementer certains domaines de la vie à Kidal (en dans ce qu’elle appelle Azawad). Pour le Président IBK, ce qui est inacceptable est inacceptable. Il s’est félicité de la démarche du Comité de suivi de l’Accord au cours de sa session du lundi dernier, condamnant et demandant la levée desdites mesures qui violent la mise en œuvre sereine de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger.
L’on apprend que le Président de la République a invité ses camarades à faire preuve de discernement entre les alliés, ceux qui sont susceptibles d’en faire partie et ceux qui ne font pas partie de ce cercle d’alliés.
In fine, Ibrahim Boubacar KEITA a exhorté les Tisserands à continuer à rassembler, conformément à leur vocation.

PAR BERTIN DAKOUO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here