Publication de vidéos pornographiques sur les réseaux sociaux : Plusieurs personnes interpellées à Niono

2

Depuis le vendredi 15 février dernier, plusieurs personnes ont été interpellées après la publication de vidéos à caractère pornographique sur les réseaux sociaux.

Selon une source contactée sur place à Niono, la nouvelle a longtemps circulé dans la ville de avant d’être prise au sérieux par les autorités locales qui ont décidé de s’y intéresser de près. Elles ont alors diligenté des investigations qui ont été suivies d’une vague d’interpellations des personnes impliquées ou citées dans cette affaire.

Notre source nous a d’ailleurs indiqué que le Préfet de Niono a même rencontré la presse locale sur la question. Et nos sources d’ajouter que lors de cette conférence de presse, des précisions ont été données sur cette affaire qui concerne une dame et un porteur d’uniforme, un animateur radio et sa copine ainsi qu’une mineure filmés en scènes pornographiques.

Pour le 1er cas explique notre source, la bonne dame d’un âge très avancé s’est fait filmer avec son amant, un porteur d’uniforme qui était en service à Niono mais qui est actuellement à Bamako après mutation, en pleins rapports sexuels. Ensuite, la dame aurait donné son téléphone à un jeune pour qu’il l’aide à y installer l’application whatshapp. En installant l’application, le jeune a découvert la vidéo compromettante dans le téléphone et l’a prise pour faire du chantage sexuel à la vielle dame en lui demandant de coucher avec lui. Ce que la dame refusa en lui demandant plutôt d’aller coucher avec sa mère. Face au refus de la dame de céder à son chantage, le jeune a donc publié la vidéo scandaleuse sur les réseaux sociaux.

Pour le 2ème cas qui est peu similaire au premier, il implique un animateur d’une radio locale qui filmé ses rapports sexuels avec sa copine. Lorsque la fille a voulu le quitter pour un autre homme, l’animateur a commencé à lui faire du chantage en la menaçant de publier la vidéo sur les réseaux sociaux si jamais elle le quittait. Ne prenant pas la menace au sérieux vu qu’elle n’est pas seule à apparaitre sur la vidéo, elle a rompu avec lui. Bien qu’il soit présent sur la vidéo, l’animateur l’a donc balancé sur les réseaux sociaux.

S’agissant du 3ème cas, il concerne une mineure d’environ 16 ans qui s’est fait filmer avant d’envoyer la vidéo à un ami qu’elle a connu sur facebook. Cet ami s’en est servi pour lui faire du chantage. Face à son refus d’accéder à sa demande, il a posté la vidéo sur les réseaux sociaux.

Selon des sources policières, le Commissariat de Niono disposerait d’autres vidéos similaires. Les personnes impliquées ou dont les noms ont été citées dans l’affaire auraient toutes été interpellées et déférées à la prison pour répondre de leurs actes.

Affaire à suivre.

O. Dolo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here