Consolidation de la paix et de la cohésion sociale : « Ahl Araouane » s’engage activement

Analyser à l’unisson profondément les causes des maux qui mènent le Mali, afin d’y apporter des réponses appropriées à travers les valeurs et les ressources d’encrage qui ont toujours caractérisé nos sociétés tel est l’objectif visé par les ressortissants d’Araouane regroupés au sein de l’alliance « Ahl Araouane ».

Pour ce faire, les membres de l’Alliance prévoient d’organiser du 15 au 19 mars prochain à Araouane à 270 km de Tombouctou un grand forum dénommé ”Rencontre de dialogue de l’alliance des Rouawaines pour la consolidation de la paix, la cohésion sociale et le développement «Al-AHD» qui va regrouper plus de 3000 participants venus de toutes les régions du Mali.

L’annonce a été faite le 20 février dernier au cours d’une conférence organisée à la Maison de la presse par l’Alliance « Ahl Araouane ». .

Ils étaient plus d’une centaine de présidents de chefs de tribu et leaders de la société civile d’Araouane à prendre part à cet important rendez-vous.

Présidé par le jeune Sidi Ali Ould Bagna de la CNJ, ce que l’Alliance Araouane attend, c’est le regroupement de tous les fils d’Araouane soucieux d’analyser les difficultés qui mènent notamment sécuritaire qui mettent en mal les fondements de notre pays, afin de trouver des solutions de sortie du tunnel obscur.

Pour Sidi Aly Ould Bagna, chef de fraction d’Araouane et non moins président de la Commission d’organisation, « c’est une rencontre unitaire de dialogue pour redynamiser et consolider nos valeurs, la cohésion sociale et le développement. Nous discuterons des enjeux de nos communautés face au contexte actuel du Mali et dans tout le Sahel », dit-il..

Selon Sidi Ould Bagna, le forum sera une opportunité pour faire comprendre qu’il n’est plus opportun de s’apitoyer sur le passé et de perdre du temps sur des considérations sans réelle portée utile. « Nous devrions tirer des leçons des expériences amères vécues pour en effacer avec courage et méthode les impacts» a souligné le conférencier.

Il a tenu à préciser que Araouane est une zone non socle du savoir, un espace millénaire réputé pour sa stabilité, mais également qui regorge d’importantes ressources naturelles qui, si elles sont exploitées suffisent largement à faire du Mali un havre de paix, un pays développé.

Plusieurs autres responsables de l’Alliance ont appuyé les propos du président Sidi ould Bagna. C’est le cas de Sidi Mohamed Adiawiyakoye de la communauté Kounta. « Tout le monde venait apprendre le coran à Araouane. Tous les conflits se géraient, selon les mécanismes propre aux populations d’Araouane»

Mohamed Fall, un autre responsable de la région de Taoudeni a abondé dans le même sens. « Notre alliance est une alliance historique. Elle est bien encrée et regroupe des personnalités qui peuvent être des interlocuteurs pour parler de paix et consolidation de la cohésion sociale. Mais le plus important de tout c’est que nous restons à égale distance et de tous les acteurs signataires de l’accord de paix. »

La rencontre à pris fin par la Fatiha, lue par le doyen des membres.

Mohamed Naman Keita

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here