Migrance 2019 : Le franc CFA au coeur des réflexions

La 14eme édition de «Migrance »s’est tenue le samedi 16 février 2018, au mémorial Modibo Keita. Organisée cette année en mode spécial, cet espace de débat citoyen des intellectuels autour de la problématique de la migration était placé sous le thème « la nécessité des États généraux du Franc CFA»

Pour donner à cette journée de réflexion un éclat particulier, l’initiatrice, l’ancien ministre de la Culture Aminata Dramane Traoré était entourée des spécialistes de la migration venus du Mali, du Sénégal, du Maroc, du Cameroun, de la Côte d’ivoire etc.

Le ton de la journée à été donné d’abord par un vibrant hommage rendu à la mémoire de tous les disparus, ensuite par la lecture d’une lettre écrite par deux migrants adolescents, Yaguib et Fodé, adressée aux responsables occidentaux.

Prenant ensuite la parole, l’ancien ministre d’Alpha Oumar Konaré, Mme Aminata Dramane Traoré, très émue a rappelé que le problème que le monde connaît aujourd’hui est dû à l’échec du modèle de développement prôné par l’occident, et imposer aux pays africains.

« C’est nos modèles économiques, c’est nos dirigeants, c’est nos dirigeants incapables », s’est-elle indignée. Selon l’alter mondialiste le président actuel américain est l’exemple typique de cet échec « Donald Trump veut construire un mur entre le Mexique et son pays » se désole Mme Aminata Dramane Traoré.

L’ancien ministre pense également que la crise des gilets jaunes en France est un cas illustratif de l’échec patent du model social français.

Mme Aminata Dramane Traoré de souligner que « la question migratoire, c’est un délit de démocratie, l’Afrique n’est ni maudite, ni dépassée, et le véritable défi est le défi intellectuel, la monnaie qui nous a été imposée ne nous convient pas nous ne voulons le franc CFA ».

Au cours de la rencontre les panelistes ont tour à tour abondé dans le même sens que l’altermondialiste. C’est le cas notamment du philosophe chercheur malien, Professeur Issa N’Diaye. «La recrudescence de l’immigration clandestine est due à l’utilisation de cette monnaie historique » a t-il souligné

Mohamed Naman Keita

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here