Police: Un bilan de début d’année élogieux

De janvier 2018 au 12 février 2019, la police nationale a mené au total 20.010 patrouilles sur toute l’étendue du territoire national dont 11. 210 à Bamako avec 20446 personnes interpellées avec 7400 saisies d’objets confondus

La salle de réunion de la Direction générale de la Police nationale a abrité hier le traditionnel point de presse mensuel animé par le Directeur général de la police. A l’entame, l’inspecteur général Moussa Ag Infahi, a remercié les journalistes venus nombreux pour la cause avant de leur adresser ses vœux de l’an 2019.

Cette conférence consiste à échanger avec la presse sur certaines informations concernant la police nationale. Le Directeur général a souligné que de janvier 2018 au 12 Février 2019, ses éléments ont mené au total 20.010 patrouilles sur toute l’étendue du territoire national dont 11. 210 à Bamako avec 20446 personnes interpellées avec 7400 saisies d’objets confondus. Parmi lesquels, il y a des engins à deux roues et à 4 roues.

Au chapitre des accidents de circulation routière, le taux bat un record de 10.406 cas d’accidents, l’occasion pour le directeur général de la police d’inviter la population au respect du Code de la circulation routière.

La police a délivré 328186 cartes d’identités nationales avec une recette de 328.186.000 FCFA. Elle a couvert plusieurs événements d’ordre politique, administratif, socio-économique et culturel et d’autres événements importants de la nation, notamment le déroulement de l’élection présidentielle dans notre pays.

Le Directeur général de la police dira que son service réalisé une recette de 124.133.000 FCFA versés au trésor public dans l’établissement des passeports, laissez-passer, visas et autres.

A noter, le service de l’inspection de la police a mené plusieurs missions de contrôle sur le terrain auprès des unités de police, tout cela pour que le citoyen sente l’importance de sa police.

Dans le domaine d’infrastructures, il y a eu la construction de 4 commissariats publics et plusieurs postes de sécurité sur l’étendue du territoire national. Plusieurs policiers ont bénéficié des formations à l’étranger dont 6 en Russie, 2 en France, 2 au Etats unis. Elle a participé à plusieurs ateliers de mise en niveau organisés par les Forces de sécurité étrangères dans notre pays.

Les journalistes ont posé plusieurs questions de compréhension sur le comportement de certains policiers en ville ou leur lieu de travail. L’inspecteur général Moussa Ag Infahi, comme réponse, dira que tous les policiers pris en flagrant délit ont été traduits en conseil disciplinaire. Il a saisi l’occasion pour inviter la presse à dénoncer les mauvais comportements des éléments à l’inspection de la police.

Le processus de recrutement du nouveau contingent est toujours en cours. La commission est en train d’étudier minutieusement les dossiers. Le DG a souligné qu’il n’y aura plus de délinquants dans les rangs de la police, car la commission mène des investigations pour déceler les repris de justice qui ont déjà fait objet de condamnation ainsi que les détenteurs de faux diplômes.

Le DG avait à ses côtés, le tout nouveau DGA, le contrôleur général Moussa B Marico et l’inspecteur en chef de l’inspection de la police, le contrôleur général Samba Keita.

Seydou Diamoutene

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here