Spéculation foncière en Commune V du District de Bamako : Un soulèvement populaire exigeant le départ du Maire Amadou Ouattara

Tous les quartiers de la Commune V du District de Bamako, représentés dans un Collectif, viennent de marcher sur leur mairie pour demander le départ immédiat du Maire Amadou Ouattara. Les manifestants reprochaient à leur élu communal la vente des espaces publics.

Hier, mercredi 20 février, c’est le tollé sans précédent en Commune V du District de Bamako. Les populations ont engagé une lutte commune pour destituer leur Maire, Amadou Ouattara, pour avoir revendu tous les espaces publics (marchés, terrains de football, jardins, cimetières et toutes les autres places publiques).

A cet effet, les Habitants de ladite Municipalité ont mis en place une organisation dénommée «Le Collectif pour la défense des intérêts de la Commune V ». Une organisation au sein de laquelle chaque quartier de ladite commune est représenté valablement.

Réunies dans ce collectif, les populations ont marché hier mercredi, pour aller déposer une déclaration au Maire décrié avec ampliations pour le Premier Ministre, le Ministre de l’Administration Territoriale et le Ministre de l’Environnement.

On avait entendu des marcheurs des slogans comme « Maire voleur ».

Selon un participant à cette marche, Moussa Sidibé, « le Maire a vendu le terrain de football des jeunes de Bacodjicoroni ; une partie des marchés de Sabalibougou et de Badalabougou ; une partie de celui de Hèrèmakono et tous les alentours du cimetière de Sabalibougou ».

Les jeunes de la Commune V affirment détenir les preuves de cette série de spéculations foncières. Pour eux, il est inadmissible d’accepter un Maire qui vend jusqu’à où reposent leurs arrières parents. C’est ainsi qu’ils ont exigé dans leur déclaration le départ immédiat du Maire Amadou Ouattara. Cela, après être revenu sur sa décision de vente de ses espaces publics.

Lorsqu’il a reçu les manifestants, le Maire leur a promis sa réponse dans les deux à trois prochains jours.

De leurs côtés, les jeunes se disent déterminés à aller jusqu’au bout afin d’avoir gain de cause.

C’est dire que les populations des autres Communes du District de Bamako emboiteront le pas de celles de la Commune V. Car, il est établi que toutes les Communes de la capitale malienne sont confrontées au même fléau de spéculations foncières de la part des élus communaux. Affaire à suivre !

Oumar Diakité : LE COMBAT

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here