Tour de Babel : Du ping-pong au creuset

Un jour, les hommes décidèrent de construire une grande tour afin de s’en prendre au Dieu-Tout-Puissant lui-même…Dieu les dispersa sur l’ensemble de la terre, après avoir brouillé leur langue, en la démultipliant par X… (cf. Bible, livre de la Genèse).

Pays dit musulman à 99% ! C’est ce qui se dit, mais est-ce ce qui se vit ? Avec 50 millions de FCA, combien de forages peut-on construire pour les zones déshéritées via les ONG qui interviennent dans ce domaine ? Combien d’enfants pourrait-on prendre en charge au niveau de la pouponnière ? Ou d’enfants-mendiants pendant le Ramadan ?…

De quoi donner raison à BOIGNY qui affirmait ceci : « les pays musulmans ne sont d’accord que sur leur désaccord« . Avec ces sous de la corruption, pardon, de la tentation, ceux d’Iblis, une université islamique aurait pu commencer à émerger. Comme Sankoré et celle de Djénné d’antan ! Gouverner n’est-il pas prévoir ? Passant du ping-pong au creuset des intellectuels : ulémas, cadis, califes… A hauteur d’Al Azat !

Bonne chance à tous ces religieux qui s’engagent à bâtir une vraie nation plurielle, riche et fière de sa diversité, une diversité horizontale et verticale, avec les autorités temporelles, en synergie d’actions ! Alors, à quand la noix de cola afin d’extraire cette dent ? Une dent qui semblerait remonter aux joutes peu orthodoxes de la présidentielle. Un religieux, de quelque bord que ce soit, ne devrait-il pas psalmodier un Credo, un seul : Unité.

Nous pensons que oui, sincèrement. Et SANS DETOUR !

JEANNOT LOISEAUD

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here