Immixtion dans la vie publique : Le chérif de Nioro revient à la charge

Après son appel du 10 février dernier pour chasser le Premier ministre, SoumeylouBoubèyeMaïga, Ousmane Sanogo, émissaire du chérif de Nioro, rappelle une fois de plus à IBK le vœu de son mentor.

Les Hamalistes du Mali viennent de livrer le message du chérif de Nioro, Mohamed OuldBouyéHaïdara, quant à la démission du Premier ministre. Il accuse le Premier ministre de miner, par le truchement de l’élaboration du manuel de l’enseignement de la sexualité complète. “Toutes les mauvaises lois, c’était lui quand il était ministre des Affaires étrangères”, signale Ousmane Sanogo, porte-parole de BouyéHaïdara.

L’émissaire du Chérif de Nioro, disait lors du meeting du 10 février que «cet appel sera la dernière à l’endroit du chef de l’Etat à se débarrasser du Premier ministre, SoumeylouBoubèyeMaïga. Le prochain appel sera fatal. IBK doit sauver son pays, se sauver lui-même et sa famille en faisant démettre le Premier ministre, SoumeylouBoubèyeMaïga. S’il fait ça, lui Bouyé n’aura plus de problème avec lui. Si le président entend ce qu’il (le chérif de Nioro) dit, tant mieux et s’il ne l’entend pas aussi, le jour où nous allons nous lever, il n’aura plus de solution”. Cette déclaration frise le chantage. Malheureusement, toute action des disciples du chérif va ressembler à un coup d’épée dans l’eau. Pour la bonne et simple raison que personne et rien ne peut plus déboulonner IBK. Lequel ne peut pas non plus pour le moment de défaire de son Premier ministre qui l’a tirer de moult situation au moment même où, ses plus proche collaborateur au sein du Rpm douter de leur capacité à tenir une élection, étouffer les occupants de la rue, etc.

Tout compte fait, le chérif de Nioro doit trouver une voie détournée pour faire la paix avec IBK pour pouvoir picorer à satiété à Koulouba.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here