Le Parena constate le besoin d’un dialogue politique et social sur les grandes questions de la nation

Au lendemain de la conférence de presse du 14 février, la direction nationale du PARENA a engagé un processus de rencontres avec des partis, organisations et personnalités de la société civile.

Le lundi 18 février 2019, une délégation du PARENA conduite par son Président a échangé avec le mouvement politique Faso-Kanu à son siège à Ouolofobougou Bolibana.
Le même jour, une délégation de l’association Kaoural- Renouveau International, dirigée par son Sécrétaire politique, Abdoulaye Mangara, a échangé avec des responsables du PARENA.

Le mardi 20 février toujours au siége du Parena, le Président du parti FAD (Front africain pour le développement) M.Nouhoum Sarr, la Présidente du Collectif des Amazones, Mme Diakité Kadidia Fofana et le porte-parole du CDR (Collectif de défense de la République), Mohamed Youssouf Bathily dit Rasth Bath ont longuement échangé avec Tiébilé Dramé et plusieurs responsables du Comité Directeur.

Les entretiens ont essentiellement porté sur la détérioration de la situation nationale.

Au terme des échanges entre les leaders des différents partis et organisations sur la situation nationale, une convergence de vues s’est dégagée sur l »impérieuse nécessité d’un dialogue politique et social sur les grandes questions de la nation:

– la problématique sécuritaire au nord et au centre;
– la grave crise économique et financière,
– l’ébullition du front social;
– les réformes politiques et institutionnelles,
– le dialogue politique inclusif.

Auparavant, le mercredi 13 février 2019, une forte délégation de l’ADEMA PASJ, conduite par son Président, le Professeur Tiémoko Sangaré, a rendu visite au Parena à son siège sis à Ouolofobougou-Bolibana.

Les deux délégations ont évoqué le compagnonnage historique et le rôle des deux partis dans l’évolution politique du pays. Elles ont convenu que les réformes politiques et institutionnelles doivent se faire dans un cadre de confiance et de dialogue politique inclusif.

Bamako, le 20 février 2019.
Le Secrétaire à la Communication
Sidi Touré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here