Limogeage du PM : le Chérif de Nioro maintient la pression auprès d’IBK

«Avertis ton frère trois fois avant de lui déclarer la guerre». Cette sagesse longtemps enseignée dans les milieux religieux semble désormais la démarche empruntée et épuisée par le Chérif de Nioro à travers cette troisième reformulation de sa demande de « limogeage » de l’actuel Premier Ministre, Soumeylou Boubèye Maïga. Cela, selon les proches du Chérif de Nioro, pour incapacités et haute trahison à l’égard du Peuple malien. Du Stade du 26 MARS au vendredi dernier, dans sa mosquée, puis à la Maison de presse, l’attachement du Chef des hamallistes au départ à tout prix de Soumeylou Boubèye Maïga de la Primature est et demeure ferme et de rigueur.

«Quelqu’un qui a pris cette initiative contre-naturelle contre ta Religion, contre ton pays à travers un système éducatif à enseigner aux enfants doit être sanctionné. Et la meilleure sanction pour ce cas reste le limogeage de ce Premier Ministre ».Tels ont été les mots introductifs du Rapporteur des propos du très respecté Chérif Bouyé de Nioro lors de la Conférence de presse, animée le mercredi dernier, à la Maison de la Presse. Les choses, pour qui veut les voir, sont là et sans détour. Selon ce Rapporteur, contrairement à la campagne d’intoxication en cours, la demande de limogeage du PM Soumeylou Boubèye Maïga s’inscrit dans un cadre conservateur de nos valeurs sociétales construites depuis des millions d’années. «Il n’y a rien entre Bouyé et le Premier Ministre. Ce dernier sait qu’il n’y a rien entre lui et Bouyé. Le Président IBK lui-même sait bien qu’il n’y a rien entre Bouyé et son Premier Ministre(…). Seulement quelqu’un qui a pris cette initiative contre ta Religion, contre ton pays, à travers un système éducatif à enseigner aux enfants doit être sanctionné. Et la meilleure sanction pour ce cas reste le limogeage de ce Premier Ministre. Son départ sera, premièrement, une mise en garde contre toutes autres tentatives similaires. Et, en second lieu, une occasion pour IBK d’éviter des inattendus», a rajouté le Conférencier avant de conclure en disant que le Chérif de Nioro demande à IBK de relever ce Premier Ministre pour éviter des problèmes au pays à l’avenir. «Bouyé demande à IBK de ne pas mettre ce pays dans des problèmes. Bouyé demande à IBK d’aimer ce pays et le Peuple de ce pays. Une personne est nommée Président s’il gère un Peuple et s’il n’y a pas de Peuple ? Tu ne mérites plus le titre du Président. Bouyé veut dire à IBK que ses demandes restent dans le cadre démocratique si, toutefois, il les réalise. Et il rendra grâce à Allah. Mais s’il ne les réalise pas, il procédera à d’autres démarches conformément aux exigences démocratiques. Bouyé dit à IBK que le pouvoir absolu appartient seul à Allah».

À bon entendeur, salut !

Seydou Konaté : LE COMBAT

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here