15e session du conseil d’administration de l’hôpital du Mali : “L’objectif assigné en 2018 a été largement atteint dans un contexte difficile”, le DG Ousmane Attaher dixit

L’hôpital du Mali a tenu le lundi 18 février 2019 la 15e session de son conseil d’administration sous la présidence de Dr. Bassidiki Traoré (PCA) qui avait à ses côtés le directeur de l’Hôpital du Mali, Ousmane Attaher. Au cours de cette session, les administrateurs ont planché sur l’état d’exécution des recommandations de la 14e session ordinaire du conseil d’administration.

Durant cette session du conseil d’administration, les administrateurs ont eu à échanger sur les résultats obtenus et les difficultés rencontrées durant l’exercice 2018. Les résultats obtenus par l’Hôpital ont été salués à l’ouverture de la 15e session par Dr. Bassidiki Traoré, le président du conseil d’administration. Il a félicité et encouragé le directeur général de l’Hôpital du Mali, son équipe de direction et le personnel pour les résultats atteints au cours de l’exercice écoulé.

“Le bon résultat rime avec efforts soutenus et exigence dans le travail dans le strict respect des lois, de la déontologie et des lois hospitalières”, a-t-il poursuivi. “La présente session du conseil d’administration ose espérer sur de bons résultats”, a-t-il souhaité. Aux dires du PCA, le bon climat qui a prévalu à l’Hôpital du Mali jusqu’à ce jour existe toujours, le dialogue est permanent et tous les organes fonctionnent normalement.

Reconnaissance à l’équipe médicale chinoise

Il a informé les administrateurs du renouvellement de l’équipe médicale chinoise. Selon lui, les mérites de l’ancienne équipe ont été reconnus par l’Etat malien qui a accordé à chaque membre une distinction honorifique. C’est ainsi qu’il a évoqué les journées médicales chinoises de l’Hôpital du Mali avec la participation des autres hôpitaux du Mali.

Au nom des administrateurs, il a félicité l’équipe médicale chinoise pour tous les efforts qu’elle n’a cessé de fournir pour hisser l’Hôpital du Mali au rang des meilleurs. Parmi ces satisfactions, il a cité les chantiers d’agrandissement de l’hôpital qui continuent, les infrastructures du service d’angiographie qui n’attendent que l’installation des appareils qui ont besoin de petites retouches techniques.

Un Directeur Général comblé

Très satisfait de l’appréciation du PCA, Ousmane Attaher, le directeur général de l’Hôpital du Mali a confié que les activités qu’ils ont menées durant l’année 2018 s’inscrivaient dans la continuité des missions qui leur étaient assignées par le conseil d’administration. Il a cité, entre autres, les activités de consultations qui se sont élevées à 36 432, soit 94 % des objectifs assignés; les hospitalisations au nombre de 4210, soit 104 %; les activités de chirurgies estimées à 1445, soit 107 % des objectifs assignés ; les examens de laboratoire évalués à 108 911, soit 120 % des objectifs; les examens scanners qui sont de l’ordre de 5811, soit 112 % des objectifs; 717 IRM, soit 121 %.

Pour la même année 2018, l’Hôpital du Mali a pris en charge 285 malades atteints de cancer dont 81 % de femmes. Pour mener ces activités, il disposait de 233 agents, toutes catégories confondues. Et pour combler le besoin en personnel, l’Hôpital a utilisé 81 prestataires pour appuyer le personnel permanent. Selon toujours le directeur général, l’Hôpital du Mali, en raison de l’amélioration progressive de son plateau technique, assure présentement la prise en charge de certaines pathologies qui nécessitaient des évacuations à l’extérieur il y a quelques années.

Il a aussi mentionné la prise en charge avec célérité de 15 blessés de guerre et autres attaques survenues au nord du pays. Pour l’exécution de ces activités, l’Hôpital du Mali avait un budget prévisionnel de 4 156 984 671 FCFA. Et il a pu mobiliser 5 328 232 944 FCFA, soit un taux de mobilisation globale de 86,86 %. Les dépenses ont été globalement exécutées à hauteur de 5 210 675 208 FCFA, soit un taux global d’exécution de 97,79 %.

“Je pense que l’objectif qui nous avait été assigné en 2018 a été largement atteint dans un contexte difficile”, s’est-il réconforté. Il a révélé que le budget prévisionnel pour 2019 est d’environ 5 145 000 000 qui, à ses dires, est en baisse par rapport à celui de 2018 qui était à peu près de 6 133 000 000 F CFA, soit une diminution de ressources d’environ 4,70 %. Il a justifié cette baisse par les difficultés dans les subventions que l’Etat avait accordées en 2018 qui ont diminué d’environ 200 millions F CFA.

“C’est la subvention de l’Etat qui a diminué dont les raisons sont situées à un autre niveau. Mais au même moment, il faut reconnaître que les efforts intérieurs de l’hôpital ont augmenté parce que nous avons dépassé en ce qui concerne nos ressources propres, notre prévision. Ce qui est à saluer. Cela est nettement lié à l’effort interne de l’ensemble des travailleurs de l’hôpital“, a-t-il souligné.

Malgré les résultats encourageants, le DG a reconnu les difficultés auxquelles l’hôpital était confronté durant l’exercice 2018. Il a parlé de l’insuffisance des ressources humaines, des ressources financières, la lourdeur des procédures d’approvisionnement, etc.“Nous avons eu beaucoup de difficultés en ce qui concerne la maintenance des équipements. Ces difficultés sont de deux ordres. La maintenance nécessite beaucoup de ressources financières. Nous avons eu des coupes vers la fin de l’année 2018. Ce qui a réduit notre capacité de manœuvre. Nous avons eu une difficulté principale. Nous avons des équipements pour lesquels les ressources humaines qualifiées ne courent pas les rues. Par exemple, le Centre de radiothérapie est un centre hautement technique  pour lequel, il faut aller chercher les ressources humaines loin du Mali. Ce qui nous coûte excessivement cher”, a-t-il souligné.

Sur la mission médicale chinoise, il a dit que la 25e mission médicale chinoise est rentrée en Chine et la 26e mission est arrivée au Mali il y a un mois. Cette 26e mission est déjà en activité. Les Chinois sont installés, ils n’attendent que les patients maliens.

La modernisation de l’hôpital en vue

Pour les perspectives, il a dit qu’il est envisagé, entre autres, la poursuite des démarches pour la réalisation du projet de construction et d’extension de l’hôpital (urgences, réanimation, la procréation médicalement assistée “PMA”), le laboratoire et les hospitalisations; le renforcement des ressources humaines; l’acquisition de nouveaux équipements; le renforcement des capacités d’accueil et de prise en charge des patients ; la réalisation et la mise en œuvre d’un projet innovant d’accueil, d’orientation et d’accompagnement des patients; la sollicitation d’une subvention plus importante auprès de l’Etat et la tarification de la prestation du service de radiothérapie; le plaidoyer auprès des autorités et institutions pour alléger les procédures; l’approvisionnement permanent en consommables et médicaments; le renouvellement des équipements amortis; les démarches pour l’acquisition du téléphone filaire et l’installation de la fibre optique; la construction d’une unité de curiethérapie pour la prise en charge des cas de cancer du col utérin; l’achèvement de la construction d’une salle d’angiographie; l’élaboration d’un nouveau PEH 2019-2023.

                              Siaka Doumbia

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here