24eme édition de l’homme de l’année à Ségou : Abdine Koumaré “Pelé”, un Samaritainau service, lauréat de 2018

Depuis 1995, la presse régionale de Ségou célèbre les hommes, les femmes, les structures qui ont marqué l’année à Ségou. Les années se succèdent et nos confrères de la région de Ségou, au service du développement, depuis plus d’un quart de siècle, ont fait de cet évènement une véritable institution régionale. L’objectif étant double : reconnaitre le mérite et créer des émules pour le plus grand bien de Ségou.

L’Homme de l’Année à Ségou 2018 qui marque ainsi sa 24eme édition a choisi un homme, un fils de Ségou : Abidine Koumaré dit Pelé qui, comme une vingtaine dans le passé, ont posé des actions d’intérêt public pour la ville de Ségou ou sa région. La remise du Trophée qui a eu lieu le Week-end passé dans la salle de théâtre Cientiguiba Danté a réuni tout le gotha de l’administration publique régionale, des autorités coutumières, des élus de la nation, la presse régionale et un public des grands jours. Le Secrétaire Général du Ministère du Commerce et de la Concurrence était présent ainsi que des invités chinois de la COMATEX avec qui Abdine Koumaré a travaillé dans le passé.

Babani Koné a égayé les 1200 spectateurs qui ont fait le déplacement et qui ont suivi le portrait et les réalisations de l’homme dans sa région.

Les organisateurs (Radio Sikoro & Journal Le Ségovien) ont réaffirmé au public dans un documentaire vidéo que “de tous les hivernages que cet homme a traversés jusque-là, ils ne seront pas contestés, de trouver que 2018 va revenir assez souvent dans le subconscient de Abdine Koumaré, Pelé puisque l’homme l’aura marqué d’une manière ou d’une autre chez ses partisans aussi bien que chez ses pourfendeurs, puisque lui, Abdine Koumaré Pelé, si discret dans sa générosité, si taciturne dans sa lutte quotidienne d’un Ségou prospère, que 2018 a médiatisé, déjouant tous les pronostics, rebondissant toujours de la plus belle manière et démontrant encore, et toutes les fois, que son dénominateur commun avec les besoins vitaux de Ségou sont restés intacts”.

Fin stratège, redoutable communicateur, très tenace, Abdine Koumaré, quel que soit l’avis que l’on porte sur lui, qu’il soit élogieux ou critique, n’a donc pas laissé indifférent ; et ses actes parlent d’eux-mêmes, depuis que ses responsabilités au niveau de l’Etat malien lui permettent d’avoir la confiance des ségoviens qui l’élisent député à l’Assemblée nationale du Mali.

Un joli couronnement pour tant d’efforts qu’il n’a cessé d’opérer en direction de Ségou, grâce au travail et à une approche communautaire dont il a fait montre.

Avec les femmes de Ségou, Abdine Koumaré Pelé s’est montré d’une proximité sans pareille. Il les a aidées du mieux qu’il pouvait. Il les a régulièrement écoutées, et l’attention a été toujours suivie d’actes concrets, pour l’essor de la femme à Ségou.

Quand Abdine Koumaré Pelé offre la lumière à certains des quartiers de Ségou, il sait que ce sont en grande partie les femmes qui en sont les premières bénéficiaires. Aujourd’hui encore, l’homme politique s’emploie pour qu’au 21eme siècle, l’électricité ne soit plus un luxe pour les populations.

Les personnes âgées n’ont pas été en reste, respectueux du 3eme âge, il en a fait son cheval de bataille, car il sait, ce que constitue pour le Ségovien le 3eme âge.

Pour le sport, pratiquant qu’il fut, dirigeant sportif qu’il reste, Abdine Koumaré Pelé, un amoureux des sports, n’avait pas besoin que les jeunes le sollicitent. Il va à eux, et s’est dédié aux jeunes sportifs, à chaque évènement et à chaque sollicitation.

Pendant ce temps, ses largesses n’ont jamais manqué auprès des autres corporations de Ségou. Que ce soit pour l’hôpital de Ségou en termes de matériels médicaux, que ce soit pour la communauté musulmane dotée d’un corbillard, les associations de femme en ont, elles aussi, bénéficié avec ce samaritain, qui croit dur comme fer, que si chacun des ségoviens contribuait un tant soit peu à son développement, Ségou se suffirait à elle-même.

Les Tarik de Ségou gardent tout cela en mémoire. Les communicateurs traditionnels aussi n’ont jamais lésiné, au seuil d’un pupitre, pour clamer que Abdine Koumaré dit Pelé s’est occupé de Ségou et n’a jamais été un ingrat pour sa ville. A chaque espace, ces communicateurs traditionnels ont voulu porter le message haut. Ainsi donc, les témoignages des populations n’ont jamais tari pour ce qui est de l’implication de Pelé dans l’essor de Ségou. Elles ont trouvé en 2018 que Abdine Koumaré Pelé, avec son sens élevé du contact, sa facilité d’adaptation, son esprit d’éthique, méritait mieux d’être ainsi consacré Homme de l’Année.

Le Gouverneur de Ségou, l’Inspecteur Général Birama Sissoko, qui a remis le trophée, a témoigné tout cela et a demandé aux autres acteurs de prendre l’exemple de Abidine Koumaré pour le rayonnement de Ségou.

Il faut rappeler que lors de la 16eme Edition de l’Homme de l’Année 2010 qui coïncidait avec le cinquantenaire du Mali indépendant, son beau-père, Bamadou Simaga avait été désigné Homme du Cinquantenaire à Ségou tandis que son épouse, Mariam Simaga (fille de Bamadou Simaga) était choisie par la presse régionale, dans un ouvrage de 50 pages, parmi les 50 jeunes de Ségou qui marqueront le prochain cinquantenaire de Ségou, soit la période 2010-2060; en somme, Abdine Koumaré Pelé n’est donc pas en train de trahir une odyssée, une saga ségovienne. D’ailleurs, son épouse a profité de l’évènement pour remettre 5 millions de F CFA à la Fondation Babani Koné afin de scolariser un millier d’orphelins.

Amadou Abdoulaye Haïdara (Correspondance particulière à Ségou)

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here