Arriérés de location et de salaires, redevances de droits d’auteurs… Le Pdg Ismaël Sidibé face à une kyrielle de procès : Multicanal assignée en justice pour non-paiement de 36 mois d’arriérés de location pour 27 millions FCFA

La Société Multicanal vient d’être assignée devant le Tribunal du Commerce par l’Agence immobilière “Diba” pour non-paiement de 36 mois d’arriérés de location. L’Agence réclame 27 millions de Fcfa, sans compter les dommages et intérêts. Ce dossier vient s’ajouter à d’autres procédures judiciaires pendantes devant le tribunal du travail de Bamako contre le promoteur de Multicanal. Il s’agit des travailleurs d’Africable Télévision, qui réclament aujourd’hui plusieurs mois d’arriérés de salaire. Même les sociétés de gardiennage souffrent chez le Pdg Ismaël Sidibé.

Rien ne va plus chez le Président directeur général Ismaël Sidibé. Son Groupe, qui regroupe plusieurs structures comme Africable Télévision, Maïcha TV, TNT Sat ou encore Multicanal, est confronté à d’énormes difficultés financières. Voilà pourquoi, ces structures sont, chaque fois, trainées devant les tribunaux. C’est le cas de la Société Multicanal qui a été assignée devant le Tribunal du commerce par l’Agence immobilière “Diba” pour non-paiement de 3 ans d’arriérés de location. En fait, Multicanal est en location-bail dans un bâtiment géré par cette Agence. C’est dans ce cadre que la Direction de Multicanal et l’Agence “Diba” ont signé un contrat. Pour ce faire, Multicanal devrait payer 750 000 F3 par mois comme frais de location. Malheureusement, Multicanal n’a pu respecter ses engagements et se retrouve avec un fardeau de plusieurs mois d’arriérés.

Selon nos informations, Multicanal doit aujourd’hui à l’Agence “Diba”27 millions de nos francs, équivalent de 3 ans d’arriérés, soit 36 mois. Voilà pourquoi la Société Multicanal est trainée devant le Tribunal du Commerce et l’audience a eu lieu le mercredi dernier. Selon nos informations, le dossier a été renvoyé dans deux semaines.

En tout cas, le non-paiement de ces arriérés de location fait aussi perdre à l’Etat de l’argent, notamment en ce qui concerne l’Impôt sur le revenu foncier (IRF). Alors que du côté du gouvernement, on ne lésine plus sur le recouvrement des recettes budgétaires.

En plus de cette affaire, les travailleurs de Africable Télévision sont aujourd’hui très remontés contre leur Pdg Ismaël Sidibé. Motif : ils sont à plusieurs mois sans salaire. Afin d’être remis dans leurs droits, ils ont assigné la Direction générale d’Africable devant le Tribunal du Travail de Bamako.

En plus de ces différentes procédures judiciaires pendantes devant les juridictions, on peut évoquer aussi l’affaire de redevances de droits d’auteurs entre Africable Network et le Bureau Malien du Droit d’Auteur (Bumda). Il s’agit bien du non-paiement des arriérés de ces redevances de droits d’auteur. Au 30 janvier 2019, cette société devrait 52 776 300 Fcfa. Voilà pourquoi le Bureau Malien du Droit d’Auteur dispose d’une ordonnance du Tribunal de la Commune 6 pour la saisie contrefaçon de tous les matériels servant à diffuser les œuvres littéraires et artistiques.

Selon nos informations, la Société n’a pu payer que 4 millions de nos francs sur les 52 millions, il y a quelques jours. C’est dire qu’Africable se trouve toujours sous la menace d’exécution du jugement en faveur du Bumda.

El Hadj A.B. HAIDARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here