Belle prise du commissariat de police du 5eme arrondissement : Saisie de 20 briques de chanvre indien fourrées dans des cartons de Soumbala à destination du Sénégal

Déterminé à lutter contre le banditisme sous toutes ses formes, le Commissariat de police du 5ème arrondissement dirigé par le Commissaire principal de police Abdourahamane Alassane vient d’effectuer une très belle prise de 20 briques de chanvre indien soigneusement fourrées dans huit cartons de soumbala (condiment fait avec des graines de néré ou de soja fermentées).

De sources policières, c’est dans la journée du lundi 18 février dernier que le Commissariat de police du 5ème arrondissement a reçu l’information sur un convoyeur présent au marché de Wolofobougou, Soufiane Diako, à destination du Sénégal et qui s’apprêtait à embarquer huit cartons contenant du soumbala (condiment fait avec des graines de néré ou de soja fermentées).

Toujours selon nos indiscrétions, c’est la précaution avec laquelle le convoyeur voulait que ses marchandises soient embarquées qui a permis à l’informateur de porter des soupçons sur le contenu desdits cartons. Après avoir douté des colis, sans hésiter, l’informateur a pris le soin d’alerter le Commissariat de police du 5ème arrondissement.

C’est ainsi qu’une équipe a effectué une descente sur les lieux. Sur place, les policiers ont constaté effectivement la présence des huit cartons. Après avoir appliqué la procédure en la matière et avec toute la méthodologie requise, les limiers ont procédé à l’ouverture du premier carton et le constat était patent : quatre briques de chanvre indien étaient soigneusement fourrées dans le carton. Ainsi, ils ont procédé à l’ouverture des autres cartons. A la suite de cette opération, les éléments de la Brigade de recherche du 5ème ont découvert au total 20 briques de chanvre indien.

Après cette prise, le convoyeur Soufiane Diako a été immédiatement interpelé et déféré devant le procureur de la République près le Tribunal de grande instance de la Commune IV pour répondre des faits à lui reprochés.

Boubacar PAÏTAO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here