Défendons le Mali en ordre de bataille: C’est parti pour les activités

Soutenir les actions du président de la République, défendre les institutions ; aider le gouvernement pour la mise en œuvre des accords issus du processus d’Alger ; donner des bonnes informations par rapport à la révision Constitutionnelle ; soutenir la position du président de la république dans sa mise en œuvre ; lutter contre la désinformation, seront entre autres activités du mouvement « Défendons le Mali » dans les semaines et mois à venir.

Le dit mouvement, issu de plusieurs regroupements, a procédé au lancement de ses activités devant de nombreuses personnalités, à savoir l’honorable Karim Keita, l’ancien ministre Sékou Diakité de l’ADEMA-PASJ et de nombreux militantes et militantes venus de toutes les régions du Mali. C’était au Mémorial Modibo Keita, le mercredi, 20 février 2019.

La salle de conférence du Mémorial Modibo Keita a fait le plein des jeunes pour lancer les activités du mouvement « Défendons le Mali ». Le premier intervenant du mouvement, Abdoul Niang a rappelé aux jeunes le choix de ce lieu qu’est le Mémorial Modibo Keita. Selon lui, au départ du colonisateur, le premier acte posé par Modibo Keita a été de demander aux jeunes d’occuper le Carrefour des jeunes. Pour lui, le destin d’une nation ne joue pas en un quart de siècle. En rappelant le combat mené par les anciens, il a donc rappelé aux jeunes que l’accent mis sur la jeunesse par le président de la république n’est pas fortuite.

C’est parce que, la jeunesse a joué un grand rôle dans l’élection du président de la république en 2013 et 2018, a-t-il fait savoir. En révélant les défis qui les attendent, il a demandé aux jeunes de se mobiliser pour faire aboutir la vision du président IBK lors de ce 2ème mandat, surtout que l’homme a dédié ce mandat à la jeunesse.

Le chargé de la mobilisation Salam Togola a indiqué que les actions seront de l’entraide entre tous les fils de la nation sans exclusion. Il a appelé tous les jeunes à mettre les incompréhensions de côté et de se donner la main. Il a demandé également aux jeunes de montrer que ce regroupement est une preuve de la cohésion de la jeunesse Malienne. Selon lui, chacun doit mettre le Mali au-dessus de tout et défendre le pays avec rigueur et conviction. La présidente de l’Association Madame Sidibé Fatoumata Sacko, elle-même a expliqué aux jeunes les défis auxquels ils auront à faire face.

Selon elle, le défi majeur reste le terrorisme. Elle dira que la lutte n’est pas seulement que militaire. Le dialogue sera l’arme utilisé par le mouvement qui a ses relais dans toutes les régions du Mali, a-t-elle fait savoir. Pour la présidente, de sa conviction, il faut un dialogue franc et sincère entre tous les fils et filles du pays. Et, son mouvement sera dans cette mouvance car le Mali n’a pas son intérêt dans la division. Selon elle, « Défendons le Mali » est composé d’hommes et de femmes compétents, décidés à réunir toutes les initiatives afin de réussir cette mission.

Fakara Faïnké

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here