Insécurité au Mali: Trois casques bleus tués à quelques kilomètres de Bamako

L’insécurité persistante a encore fait des victimes au Mali. Le vendredi 22 février 2019, vers 22 heures, des casques bleus de la Minusma ont été attaqués par des hommes armés non identifiés sur la route de Siby à 44 km de Bamako, selon la Minusma. Bilan : trois d’entre eux ont été tués et un autre blessé.

Le véhicule de location de cinq casques bleus guinéens de la Minusma, qui se rendaient en guinée, a été attaqué par des bandits armés non encore identifiés sur la route de Siby. Selon la Minusma, « trois d’entre eux ont été tués et un autre blessé. Un civil, qui conduisait le véhicule, a également été blessé. »

Des témoins sur place expliquent que le véhicule des soldats onusiens est tombé sur une barricade érigée, par des bandits armés, au milieu de la route : « les bandits ont d’abord tiré sur le chauffeur. Il a été délesté de son argent et de son téléphone portable. C’est après que les malfrats se sont rendu compte que les passagers du véhicule sont des casques bleus de la Minusma. Ils ont donc ouvert le feu.»

Dans un communiqué, M. Mahamat Saleh Annadif, le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU s’est dit choqué par ce lâche assassinat et l’a fermement condamné. « Attaquer les Casque bleus, c’est attaquer la paix même au Mali.»
Plus 170 casques bleus sont morts au Mali. Ce qui fait de la Minusma, selon Annadif, l’opération la plus meurtrière des Nations Unies.

M.K.D

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here