Conseil supérieur de la fonction militaire : Les recommandations de la session extraordinaire

Après trois jours de travaux, les rideaux sont tombés, jeudi dernier, à la direction de la Justice militaire, sur la session extraordinaire du Conseil supérieur de la fonction militaire. La cérémonie de clôture était présidée par l’inspecteur général des services des Armées, le général de division Ibrahima Dahirou Dembélé, représentant le ministre de la Défense et des Anciens combattants. C’était en présence du directeur de la Justice militaire, le magistrat-colonel Abdoulaye Hamidou Touré, du chef d’Etat-major de l’armée de terre, le général Abdrahamane Baby, du directeur des ressources humaines des armées, le colonel Abdoul Sy, ainsi que de nombreux officiers et militaires du rang.

Au terme de la rencontre, plusieurs recommandations ont été formulées ; à savoir : diligenter l’adoption du texte du Conseil supérieur de la fonction militaire et les textes subséquents ; charger les différents chefs d’Etat-major et directeurs de services à prendre les dispositions pour expliquer le rôle et le fonctionnement du Conseil ; procéder à la mise en place dans les meilleurs délais des différents conseils, enfin convier les chefs d’Etat-major et directeurs de services à accompagner la mise en place et le fonctionnement des différents conseils.

Dans son discours de clôture, le général Dembélé a rappelé qu’il s’agissait pour « nous au départ de nous réunir, pour échanger sur la relecture des textes portant organisation et fonctionnement du Conseil supérieur de la fonction militaire, afin de les adapter au contexte des Forces armées et de sécurité maliennes qui évoluent pas à pas et avec assurance depuis 2013 ».

Pour l’inspecteur général des services des Armées, les corrections pertinentes apportées à ces textes au cours de cette session extraordinaire prouvent à suffisance la qualité des débats qui ont porté sur la prise en compte de la date réelle de création du Conseil supérieur de la fonction militaire, la limitation des mandats des membres des conseils, État-major et directions de service, des membres du Conseil supérieur de la fonction militaire et des secrétariats permanents.

Le général Dembélé a salué « l’augmentation de la durée du service accompli comme condition d’adhésion et l’ajout des anciens combattants, l’élargissement du secrétariat permanent du Conseil supérieur à tous les Etat-major et directions de service et à l’Etat-major général des Armées ». Il a assuré qu’il veillera scrupuleusement à faire appliquer les recommandations pertinentes issues de la session.

Aboubacar TRAORé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here