Koulouba : Lettres de créance des nouveaux ambassadeurs du BRÉSIL et de la MAURITANIE

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a reçu, vendredi dernier, les lettres de créance de deux nouveaux ambassadeurs accrédités auprès de notre pays.

Il s’agit du Brésilien Rafael de Mello Vidal et du Mauritanien Mohamed Ahmed MD Lemine Lehweirthi.

Premier à être reçu par le président de la République, Rafael de Mello Vidal est né en janvier 1964 à Montevideo, en Uruguay. Après ses études de droit à la Faculté de droit fédéral de Brasilia en 1987, le fils de Paulo Padilha et Nair de Mello Vidal entre à l’Académie diplomatique brésilienne de l’Institut Rio Branco (IRBe). Il en sort, en 1991, avec un diplôme en diplomatie.

De cette date jusqu’à 1995, Rafael de Mello Vidal occupera plusieurs postes administratifs et diplomatiques au niveau national, avant d’entamer une longue carrière internationale. De 1995 à 2016, il servira successivement dans plusieurs missions diplomatiques à New York (USA), Bogota (Colombie), Caracas (Venezuela), Asuncion (Paraguay), Copenhague (Danemark) et Madrid (Espagne), en qualité de vice-consul, de chargé d’affaires ou de ministre conseiller.

C’est donc au Mali qu’il fait son baptême de feu en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire.

Quant à l’ambassadeur mauritanien, Mohamed Ahmed MD Lemine Lehweirthi, il est un administrateur civil chevronné qui a basculé dans la diplomatie à partir de 2010.

Date à partir de laquelle il a été nommé ambassadeur de la République islamique de Mauritanie en Turquie. Poste de diplomate qu’il occupera jusqu’en 2018, avant d’être accrédité cette année auprès de notre pays.

Né en décembre 1959 à Boumdeid (Assaba), ce commis de l’Etat est diplômé de l’Ecole nationale d’administration (ENA) de son pays. Côté professionnel, il a été préfet du département de Selibaby en 1985, avant d’être propulsé en 1986 gouverneur adjoint de la Wilaya Tiris Ezemour. Une année plus tard, il est nommé successivement préfet de Beseknou (1987), de Amourjt (1988-1992), de Tintane (2000-2001) et de Toujounine (2002-2003).

Avec une courte période d’interruption de 1993-1995 où il a été secrétaire général de la mairie de Nouakchott. En 2003, Mohamed Ahmed MD Lemine Lehweirthi est nommé conseiller au ministère de l’Intérieur, avant de découvrir en 2010 la diplomatie.

C’est donc cet administrateur chevronné doublé d’une solide expérience en matière de sécurité intérieure qui s’attachera à la consolidation des liens d’amitié et de coopération entre nos deux pays.

Marié et père de plusieurs enfants, Mohamed Ahmed MD Lemine Lehweirthi parle l’arabe et le français.

Cheick M. TRAORÉ

L’AMBASSADEUR SAOUDIEN FAIT SES ADIEUX AU CHEF DE L’éTATCheick M. TRAORÉ

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a reçu en audience, vendredi dernier, l’ambassadeur du royaume d’Arabie saoudite au Mali en fin de mission, Masaud Ali Alorabi Alharthy.

Interrogé à sa sortie d’audience, le diplomate saoudien a révélé qu’il était venu remercier le chef de l’Etat pour le soutien et les facilités dont il a bénéficié ici pour accomplir sa mission qui a porté sur le renforcement de la coopération entre nos deux pays dans tous les domaines.

Aussi, a-t-il profité de l’occasion pour transmettre au président Keïta «le souci du Serviteur des deux Saintes Mosquées et du Prince héritier, Mohammed ben Salmane, en ce qui concerne le renforcement de la coopération historique et stratégique avec ce pays frère ».

Masaud Ali Alorabi Alharthy n’a pas manqué de saluer les autorités et le peuple maliens pour l’estime et l’amour dont il a bénéficié durant les deux années qu’il a passées au Mali.

C.M.T

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here