Perspective 2019 de la Direction Générale de la Police Nationale : Bientôt le recrutement de 2.200 nouveaux fonctionnaires de police!

Le Directeur Général de la Police Nationale, l’Inspecteur Général, Moussa Ag Infahi, était devant les hommes de media, le mercredi 20 février à la Direction Générale de la Police Nationale. Etait inscrit au centre de ces échanges du DG avec les journalistes, le bilan des activités que la police a eu à mener courant 2018 et de dévoiler les perspectives de l’année 2019. Selon le DG la police a effectué en 2018 : 11 210 patrouilles dans le district de Bamako contre 8 800 dans les régions soit un total de 20 010 patrouilles.

La sécurité dans la capitale et à l’intérieur du pays est le souci primordial de tous les Maliens présentement. Cela est donc devenu impérieux pour le Gouvernement d’accentuer la communication afin de mettre tous les citoyens au même niveau d’informations sur les efforts qui sont en train d’être déployés pour endiguer le phénomène. Dans cette optique, le Directeur Général de la Police Nationale a encore entretenu la presse sur l’état des lieux et les grandes perspectives.

Dès l’entame de son propos, l’Inspecteur Général, Moussa Ag Infahi a évoqué la situation des patrouilles effectuées par la police nationale sur l’ensemble du territoire national pendant l’année écoulée. Dans ce chapitre, il dira que ses hommes ont eu à effectuer en 2018, 11.210 patrouilles dans le district de Bamako, contre 8.800 pour les capitales régionales, soit un total de 20.010 patrouilles. Au cours de ces sorties, la police a déployé, affirme le DGPN, 75.147 agents dont 40.182 à Bamako et 34.965 dans les régions. Occasion pour lui d’informer que ces patrouilles ont permis d’interpeler 20.446 personnes dont 15.822 à Bamako et 4.624 dans les régions. Dans la même dynamique que la saisie a porté sur 7.490 engins dont 6900 engins à deux roues et 590 à quatre roues à Bamako et, 4.365 engins dont 3.937 à deux roues et 1.018 à quatre roues dans les régions.

Parlant du nombre des accidents de la circulation routière enregistrés par ses services, le Général Infahi a dévoilé 10.406 cas d’accidents de la circulation dans le district de Bamako en 2018, et 2.702 cas enregistrés dans les régions, soit 13.108 cas accidents de circulation en 2018 sur l’ensemble du pays.

Toujours selon le DG de la Police nationale, ces accidents ont causé une perte évaluée à : 8873 de dégâts matériels à Bamako, et 2.659 de même type de dégâts dans les régions, soit 11.532 pertes de dégâts matériels. Et 322 pertes de vie humaine dans le District, et 143 dans les régions soit 465 morts liés aux accidents de la circulation.

Dans le chapitre administratif, le Directeur Général de la Police Nationale a révélé l’établissement par ses services de 328.186 cartes d’identité nationale dont 212.605 à Bamako et 2.659 dans les régions. Cela pour des recettes de 212.605.000 FCFA à Bamako et 115.581.000FCFA dans les régions, soit 328.186.000 FCFA au total.

Evoquant des formations effectuées en 2018 et les perspectives de 2019, le DG Infahi dira que le 8 janvier 2018, 96 élèves commissaires dont 8 dames et 41 élèves officiers dont 5 dames ont démarré la formation initiale pour une durée d’un an. Il ajoute, que d’autres (des élèves sous-officiers de police, contingent 2018-2019) sont en cours à l’Ecole Nationale de Police jusqu’en fin mars.

En matière des infrastructures il indique qu’en 2018 quatre commissariats de sécurité publique ont ouvert leur porte et, que cinq sont prévus en 2019, dont 1 poste de sécurité et 1 poste frontalier. Il conclura que 2.200 fonctionnaires de police ont été recrutés en 2018, dont 20 commissaires, 30 officiers et 2150 sous-officiers.

Et en 2019 qu’il est prévu le recrutement de 2.200 fonctionnaires de police dont 8 commissaires et 12 officiers. Par Fatoumata Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here