Faux Diplômes décelés lors du concours d’entrée à la Fonction publique et aux collectivités : Les coupables devant la justice ?

Selon la Ministre du Travail, de la Fonction Publique en charge des Relations avec les Institutions, Mme Diarra Racky Talla, les candidats ayant déposé de faux Diplômes lors de l’avant-dernier concours d’entrée à la Fonction publique et des collectivités ont été fichés au Département. Pis, leurs dossiers ont été traduits devant la Justice malienne.

Lors du récent concours d’entrée à la Fonction publique et des Collectivités territoriales, le Département en charge de l’organisation des épreuves d’admission a décelé 139 faux Diplômes dans les dossiers des postulants. «Du coup, ces candidatures ont été rejetées», a-t-on déclaré du côté du Ministère du Travail, de la Fonction Publique en charge des Relations avec les Institutions. Mais, pour ceux qui connaissent bien les conditions d’intégration à la Fonction publique malienne, cette pratique courante. Elle ne date point d’aujourd’hui dans notre pays. Pourtant, elle est condamnée par tous les textes et règlements en vigueur.

À en croire la Ministre, Mme Diarra Racky Talla, lors de l’avant-dernier concours (celui de 2017-2018 passé), tous les coupables de ce dépôt de faux Diplômes avaient été fichés au Département de la Fonction Publique. Ce qui revient à dire que ces personnes ne devraient plus participer à un concours d’entrée à la Fonction publique et des Collectivités territoriales au Mali. Au-delà de ce genre de sanctions, a-t-elle indiqué, leurs dossiers avaient été traduits devant la justice malienne.

Mais, hélas, malgré cette décision, les postulants perpétuent dans l’illégalité. Ainsi, cette année encore, on a enregistré 139 cas de faux Diplômes. C’est dire que ces candidats doivent répondre de leur acte dans les jours à venir devant les juridictions compétentes.

Mahamadou YATTARA : LE COMBAT

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here