Présidentielle Sénégalaise : Macky Sall veut-il salir l’image du pays ?

Les 6,6 millions d’électeurs sénégalais étaient aux urnes le dimanche dernier pour l’élection du président de la République. Alors que la compilation des résultats n’a pas fini au sein de la commission électorale nationale indépendante, les langues se délient au sein des différents partis. Les uns se déclarent vainqueurs pendant que les autres trouvent un second tour inévitable. Ce qui est sûr, MackySall veut salir les élections.

Les Sénégalais s’impatientent des résultats de la présidentielle du dimanche 24 février 2019. Le pays est au bord du gouffre par des autoproclamations de victoire. En effet, de source RFI, on n’apprend que dans la soirée du dimanche, le Premier ministre, MahammedBoun Abdallah Dionne, a proclamé MackySall vainqueur « avecun minimum de 57% des voix », apprend-on de Jeune Afrique qui rapporte ses propos : « Sur la base des résultats que nous avons compilés, il faut féliciter le président MackySall pour sa réélection avec un minimum de 57% des voix ». Depuis quand un Premier ministre délibère les résultats de la présidentielle ? Est-il devenu le président de la CENI ou de la Cour constitutionnelle ? La constitution sénégalaise est-elle différente de celle des autres démocraties ?

Nous pensons que non, seulement la majorité serait dans une optique d’éviter un second tour puisque l’opposition trouve cela inévitable. Notons qu’Idrissa Seck depuis son QG n’a pas hésité à rassurer ses militants de la tenue d’un second tour et à rappeler que la majorité se trouve dans une posture de confiscation des résultats. « Nous sommes donc venus dire avec clarté et fermeté qu’à ce stade, un deuxième tour s’annonce et les résultats qui sont déjà compilés nous permettent de le dire », rapporte RFI les propos du leader du parti REWMI. De son côté, Ousmane SonKo du Pastef a tenu à inviter le parti au pouvoir à la raison : « J’en appelle à la responsabilité des chefs religieux pour appeler le parti au pouvoir à la raison ». Et d’ajouter : « Macky veut confisquer le résultat du vote, mais le peuple sénégalais ne l’acceptera pas ! », rapporte Jeune Afrique. Le leader du Pastef ira plus loin en invitant : « J’invite la jeunesse à protester devant tout média prenant la responsabilité de déclarer MackySall vainqueur au premier tour sans les résultats officiels. J’en appelle à la responsabilité  des chefs religieux pour appeler le parti au pouvoir à la raison. »

Quant à Issa Sall, il a tenu à saluer « Les performances d’Idrissa Seck et d’Ousmane Sonko » tout en rassurant que le deuxième tour « est acté ». 

Il faudrait rappeler que bien vrai que les compilations n’ont pas terminées, on déclare MackySall, Idrissa Seck et Ousmane Sonko comme les trois favoris à l’issue de ce premier tour.

Toutes ces cacophonies sont intervenues alors que la commission électorale n’avait pas fini de compiler les résultats des 16 000 bureaux de vote du pays selon la RFI. Ces positionnements donnent à craindre. MackySall ne veut pas se laisser salir et veut salir les élections et partant l’image du Sénégal.

Fousseni TOGOLA

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here