Vie de la nation : L’analyse d’Oumar Ibrahima Touré

Invité au débat politique par nos confrères du groupe renouveau, le président de l’Alliance pour la République (APR), Oumar Ibrahima Touré, a non seulement évoqué sa vision politique, mais aussi il a appelé les uns et les autres à un dialogue inclusif pour l’intérêt de la nation.

A l’entame, il a souligné les avancées majeures de son parti qui, durant ses cinq années d’existence, a participé à toutes les élections qui furent couronnées par le score de 240 conseillers municipaux et des élus à l’Assemblée nationale. Interrogé sur la timidité de l’APR à se prononcer sur les grandes questions de la nation, il dira tout simplement qu’en tant que parti membre de l’EPM, il est primordial de respecter les règles du regroupement et l’intérêt général.

Dans son intervention, le président du parti du perroquet a même mentionné qu’il est envisageable de créer des grands regroupements avec les partis qui partagent les mêmes visions et idéologies comme cela se fait ailleurs. C’est pourquoi il a une fois de plus réaffirmé que son parti reste ouvert au dialogue, tout en précisant que la majeure partie des 197 partis politiques au Mali ont pratiquement les mêmes projets de société et ont souvent les mêmes racines et valeurs. Par ailleurs, il a mentionné qu’il est temps que les partis ne s’apparentent plus à une seule personne; chose qui  conduit à une idéologie de patrimoine personnel et des dissensions internes.

Concernant la gestion des crises avec les syndicalistes, M.  Touré dit encourager le gouvernement à prôner le dialogue avec tous les acteurs concernés et trouver des solutions idoines dans le cadre du respect des moyens de l’Etat. Il dira aussi que malgré les difficultés liées à l’insécurité au nord et au centre, le gouvernement est résolument engagé à les résoudre. Et pour preuve, celui-ci a évoqué le projet de réforme constitutionnel, et l’Accord pour la paix et la réconciliation, malgré le retard accumulé dans son application. Pour lui, un accord est toujours mieux que la nécessité du pouvoir des armes dans la résolution d’une crise. Raison pour laquelle il a insisté sur l’importance de cet accord. Loin d’être un parti conformiste au sein de l’EPM, comme le souligne le président Touré, l’APR apporte son concours dans l’atteinte des objectifs fixés.

Sur le cas des leaders des religieux, il appelle ces derniers à rester des artisans de la paix, de dialogue, de la stabilité et même du développement de la nation. Toujours sur la même situation, il révèle que les dissensions entre les leaders religieux n’ont de politique, mais qu’il s’agit tout simplement des Maliens qui expriment leurs opinions sur la vie de la nation.  Cependant, le président de l’APR dira aussi qu’il est temps que les hommes politiques tirent des leçons de leurs rapports avec les leaders religieux et de revoir leurs stratégies dans les périodes électorales.

Adama TRAORE

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here