Journée morte en CV: un ministre à la manœuvre contre le maire

Depuis deux semaines, la tension est montée d’un cran en commune V. En cause, une partie de la population, principalement des jeunes, a maille à partie avec son édile, Amadou Ouattara. À ce dernier, il est reproché d’avoir cédé une bonne partie du terrain de foot de Baco-Djicoroni à un opérateur économique par contrat.

Face à la pression, à travers des marches, le Conseil municipal, qui à l’unanimité avait conclu le bail, fait marche arrière et se défend d’avoir donné autorisation de construire des boutiques à l’opérateur économique en question sur le terrain de foot. La mairie ordonne l’arrêt des travaux et la démolition des kiosques.

Mais les jeunes maintiennent la pression. Ils accusent le Maire la commune de spéculation foncière, en clair d’avoir morcelé et vendu une partie d’un cimetière, du terrain de football de Bacodjicoroni et des marchés de la Commune. Malgré les bons offices, la fronde s’amplifie. Après les jeunes, les femmes, les transporteurs et les commerçants des 18 marchés de la commune seraient entrepris par deux barons du régime, dont un ministre très en vue qui serait le principal financier de la cabale contre le Mairie. Une cabale qui pourrait connaître ce mercredi son point culminant avec une opération dite de commune morte couplée à une grande marche pour obliger le maire à déguerpir, selon nos sources. Les adversaires du maire Amadou Ouattara fort du soutien financier du ministre très actif clameraient que si c’est l’argent qui le fera partir, il partira. Combien cela va-t-il coûter ? Pas de problème pour le ministre banqueur, nous indique-t-on.

Affaire à suivre

Sidi DAO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here