18e session du conseil d’administration de la CANAM

Le projet de budget se chiffre en recettes et en dépenses à 61 239 000 000 FCFA

La salle de conférence du Centre national du patronat a servi de cadre à la cérémonie d’ouverture de la 18e session du conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM). C’était sous l’égide de son président, Moussa Alassane Diallo.  

Le président du conseil d’administration a, dans son discours, rappelé les principales actions de la CANAM proposées par la direction en 2019. Il s’agit de : la poursuite de la mise en œuvre du système d’information intégral biométrique et son arrimage avec les autres catégories sociales dans le cadre du RAMU ; la mise en œuvre des stratégies innovantes contribuant à l’amélioration des reversements des cotisations de l’Amo à la CANAM ; l’amélioration du parcours de l’assuré au sein des établissements conventionnés.

S’y ajoutent la mise en place du système de management de qualité en vue de la certification ISO 9001 version 2015 ; la poursuite de la mise en œuvre du plan de prévention et de lutte contre la fraude ; l’extension progressive de l’assurance maladie à toute la population à travers le régime de l’assurance maladie universelle institué par la loi n°2018-074 du 31 décembre 2018, et enfin, la poursuite et le renforcement du partenariat avec la presse privée pour une meilleure synergie de communication autour de l’Amo.

Pour l’exercice 2019, le projet de budget, toutes sources de financement confondues, se chiffre en recettes et en dépenses à la somme de soixante-et-un milliards deux cent trente-neuf millions de Fcfa contre cinquante-sept milliards onze millions cinq cent mille Fcfa, soit une progression de 7,42%.

Moussa Alassane Diallo s’est réjoui de l’augmentation des recettes. Il a, ce titre, félicité le Directeur général, Ankudio Luc Togo et tout le personnel de la CANAM pour le travail abattu. Cependant, selon l’ancien patron de la BNDA, la montée à charge plus que proportionnelle aux dépenses techniques et autres dépenses au regard des sollicitations accrues des assurés quant à la consommation des services. «Ceci exigera de nous des mesures fortes pour assurer sans cesse une bonne santé financière de notre régime au cours des années à venir», analyse le PCA.

Pour terminer, Moussa Alassane Diallo a invité les administrateurs à analyser sans complaisance les différents documents qui seront soumis à leurs approbations afin d’aboutir à des propositions de solutions correctives dont la mise en œuvre permettra à la CANAM d’améliorer davantage les performances et le fonctionnement du régime de l’Amo d’une part, tout en veillant au démarrage progressif du RAMU d’autre part.

Abdrahamane Sissoko

Le Wagadu

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here