Heiko Maas poursuit sa visite au Mali

Le ministre allemand des Affaires étrangères a rencontré jeudi le président, Ibrahim Boubacar Keïta, mais aussi le chef de la MINUSMA et les populations. Au cœur de ses rencontres, les enjeux sécuritaires.

A part ces rencontres, le ministre Heiko Maas était le matin à Koulikoro, où des instructeurs allemands participent activement à la formation des soldats maliens. Sur place, le chef de la diplomatie allemande a pu échanger avec les militaires allemands.

Au camp d’entrainement de Koulikoro, à une soixantaine de kilomètre de la capitale malienne, la formation des éléments des forces de défense du Mali se poursuit sans relâche.

La présence allemande au Mali

Pour le contingent allemand qui y prend une part active, la visite du chef de la diplomatie allemande est une reconnaissance de son travail, a déclaré le général de brigade Peter Mirow, commandant en chef de la mission.

Mali Maas besucht EU-Ausbildungscamp (picture-alliance/dpa/M. Fischer)
Entrainement et conseil aux forces armées du Mali et désormais à la force conjointe du G5 Sahel : telle est la mission assignée à ces militaires européens depuis 2013.

Le mandat de l’EUTM a depuis été renouvelé trois fois et pour ce quatrième mandat, tout se déroule bien selon le général Peter Mirow.

La population de Koulikoro apprécie la présence rassurante des militaires. Même si la recentre attaque contre le camp a prouvé la limite de leur action.

"Nous sommes sereins. La présence des forces étrangères aux cotés des nôtres nous rassure. Tous les soirs ils mènent des patrouilles. Cela est rassurant", a estimé, Boubacar Diarra, conseiller communal.

Chômage, source d'insécurité

Seul ombre au tableau, selon l’équipe municipale rencontrée par le ministre allemand des Affaires étrangères : le chômage des jeunes, également source d’insécurité et de beaucoup d’autres maux. Ici, on souhaite la reprise des actions de la coopération technique allemande.

Une requête que Heiko Maas a promis d’examiner à travers notamment des actions en faveur des enfants et des jeunes grâce auxquels l’accueil à Koulikoro a été particulièrement chaleureux.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here