« La France et le Mali sont sur le chemin de relever l’ensemble des défis » sur la démocratie et la prospérité

En visite officielle au Mali du 22 au 24 février 2019, le Premier ministre a rencontré Soumeylou Boubèye Maïga, chef du Gouvernement malien. Il s'est également rendu auprès des forces françaises de l'opération Barkhane, dont il a salué l'action et l'engagement.

Lors du point presse conjoint avec Soumeylou Boubèye Maïga, Edouard Philippe a rappelé que la France soutient le Mali dans ses efforts contre le terrorisme, et en particulier l'accord signé à Alger en 2015, qui est également soutenu par l'Union africaine, l'Algérie, l'Union européenne et les Etats-Unis.

Le Premier ministre a également tenu à saluer l'engagement des militaires français, qu'il a pu rencontrer le 24 février en présence de la ministre des Armées, Florence Parly : "C'est avec beaucoup de respect et d'admiration que je suis venu à Gao vous exprimer la gratitude de la Nation française pour la force de votre engagement", a twitté Edouard Philippe, notant les "résultats opérationnels remarquables, décisifs" obtenus dans la lutte contre le terrorisme. Cet effort a également été salué par le chef du Gouvernement malien, qui a rendu hommage à l'engagement de la France, "résolu et décisif dans la sauvegarde de l'Etat malien".

Edouard Philippe a par ailleurs rappelé que la sécurité à venir du pays est intimement liée aux efforts mis en oeuvre pour le développement économique et la formation de la jeunesse. C'est pourquoi la France s'engage, outre les 85 millions d'euros d'accords qui viennent d'être signés à l'occasion de ce déplacement, à doubler ses investissements au Mali dans les années à venir, à hauteur de 80 millions d'euros par an. Une initiative également saluée par Soumeylou Boubèye Maïga, qui s'est réjouit des partenariats économiques et éducatifs à plus long terme entre les deux pays.

Edouard Philippe a conclu le point presse en invitant à regarder la situation du Mali avec "lucidité", le combat contre le terrorisme n'étant pas terminé, mais aussi avec "confiance".

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here