Rencontre de dialogue à Araouane : plus de trois-cents participants attendus

L’Alliance des Rouawines pour la consolidation de la paix, la cohésion sociale et le développement «AL-AHD» organisera à Araouane, du 15 au 19 mars, une rencontre de dialogue. C’est la principale information de la conférence de presse donnée par ses responsables le mercredi 20 février à la Maison de la presse.  

Cette rencontre, qui regroupera plus de trois-cents participants venus de toutes les régions du Mali et de pays limitrophes, a pour but la redynamisation et la consolidation de nos valeurs, la cohésion sociale et le développement. Ils passeront au crible les enjeux des communautés face au contexte actuel au Mali et dans tout le Sahel. Il s’agit, selon le porte-parole de l’Alliance, Sidy Aly Ould Bagna, d’analyser comment sortir résolument d’un tunnel obscur.

À l’issue de la rencontre, les résultats suivants seront attendus : la mise en place d’un cadre de concertation permanent, composé de chefs de tribus, fractions, cadres et personnes ressources issus de l’Alliance ; susciter une réflexion permanente pour pérenniser les idées et les actions de l’Alliance ; consolider et pérenniser les initiatives de paix, de tolérance, d’entente et de concorde concourant à la cohésion sociale et l’unité de l’Alliance ; et enfin, soutenir toutes les initiatives qui concourent à la paix, la stabilité et le vivre-ensemble des communautés respectives.

La région de Taoudéni en général et le cercle d’Araouane en particulier souffrent d’un  mal développement. «La situation actuelle résulte du long et sévère ostracisme dont nos populations ont été victimes, suite à une gouvernance à couverture limitée, à l’abandon, à la désolation et à l’isolement», analyse le porte-parole de l’Alliance.

Conscient que cette situation ne constitue nullement une damnation, Sidy Aly Ould Bagna plaide pour un changement radical de mode de pensée et de conditions matérielles actuelles. Il demande aussi de tirer des leçons des expériences amères pour effacer avec courage et méthodes les impacts et ce, par des actions pertinentes.

Tout en rappelant l’énorme potentialité qu’offre la localité, notamment des ressources fossiles et hydriques, le porte-parole estime que tout cela ne peut voir le jour sans un renforcement considérable des ressources humaines. Pour cela, l’Alliance mettra tout en œuvre pour atteindre cet objectif. Sidy Mohamed Adiawiakoye, notable d’Araouane, a déploré l’absence ou le manque de mise en valeur des ressources humaines par l’Etat. Il a déclaré que les notables d’Araouane ont toujours joué la médiation entre les parties en conflit. Il a regretté que l’Etat n’ait pas impliqué les notables de la localité dans la résolution du conflit au nord du pays. Sidy Mohamed Adiawiakoye a par ailleurs affirmé que les membres de l’Alliance joueront désormais leur partition, dans le but de ramener la paix et la sécurité au Mali.

Abdrahamane Sissoko

Source : Le Wagadu

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here