Décrispation politique et sortie de crise : IBK, Soumaïla et Dioncounda, le trio décisif ?

Les analystes le négligent souvent, mais l’ex-président intérimaire de la République, Pr Dioncounda Traoré reste très influent et très écouté par le président IBK. Il devrait peser dans le prochain tête à tête IBK-Soumaïla Cissé.

-Maliweb.net – Quelles propositions concrètes IBK peut-t-il faire à Soumaïla Cissé, le chef de file de l’opposition, en vue d’une décrispation politique  totale dans le pays ? La prochaine rencontre à huis clos entre les deux hommes aura-t-elle lieu ce lundi ou ce mardi comme annoncée à la presse la semaine dernière par le leader de l’URD ? IBK jouera-t-il à un attentisme pour faire languir son cadet ? Va-t-on véritablement vers un scénario de gouvernement d’union nationale ? Pourrait-on à un schéma Soumaïla Cissé Premier ministre, comme le murmurent certains opposants ? Ce sont des questions qui occupent les discussions politiques actuellement dans les salons feutrés de Bamako et d’ailleurs.

Mais il est évident qu’il y a un troisième homme influent dans la conception des « modes opératoires » de cette recherche de consensus politique. Pr Dioncounda Traoré, l’ancien président de la transition et aîné des deux premiers, demeure très écouté. Il détiendrait des « propositions intéressantes pour juguler la crise sécuritaire », a lâché un de ses proches la semaine dernière. C’est dans ce sens que Soumaïla Cissé a rencontré Dioncounda dimanche 3 mars pour des « échanges fraternels » sur la situation du pays.

L’ex-président intérimaire devrait user de son influence auprès de IBK (dès son retour du FESPACO à Ouagadougou) pour déblayer le terrain du tête-à-tête entre le locataire du palais de Koulouba et le chef de file de l’opposition.

Notons en passant que, recevant ses compatriotes de Ouaga, le samedi dernier en marge du FESPACO, IBK insiste sur le besoin de rassembler les Maliens (en particulier la classe politique) pour sortir le pays de l’ornière. « J’ai rencontré mon jeune-frère Soumaïla Cissé en début de semaine ; très bientôt je vais rencontrer mes autres frères pour parler du Mali, de rassemblement, de l’union sacrée de tous au chevet du Mali pour le retour rapide de la paix et pour reconstruire ensemble le Mali…Donnons-nous la main pour avancer, car nous avons un pays béni », avait-il déclaré sur une note d’optimisme. Comme pour dire que les prochains jours apporteront une lueur d’espoir pour la sortie de crise.

Boubou SIDIBE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here