Basket-ball, championnat national : L’AS Police et le DJOLIBA virent EN TÊTE

7 matches, 7 victoires, 14 points. C’est le bilan de l’AS Police en phase aller du championnat national de basket-ball. La dernière victime des Policiers n’est autre que le Stade malien. Dimanche 3 mars, les joueurs de Boubacar Kanouté ont battu le Stade malien par un score de 56-51, au Palais des sports Salamatou Maïga, pour le compte de la 7è journée qui marque la fin de la phase aller. Malgré la défaite, il faut reconnaître que sur l’ensemble de la rencontre, les Stadistes se sont battus pour faire tomber les Policiers. Sans succès.
Stadistes et Policiers ont bien débuté la rencontre. Les deux équipes étaient à égalité parfaite à la fin du premier quart temps (14-14). Au deuxième quart temps, les Policiers ont appuyé sur l’accélérateur. Ils ont remporté le quart temps, bouclé (31-25) soit 6 points d’écart. Au retour des vestiaires, le Stade malien renverse la situation. Les Stadistes ont marqué 14 points contre seulement 4 pour l’AS Police (39-35).
Tout s’est donc joué au 4è et dernier quart temps qui a été le plus prolifique pour les Policiers. Ils sont parvenus à marquer 21 points contre 12 points pour le Stade malien. L’AS Police s’est finalement imposée 56-51. Grâce à cette belle victoire, les joueurs de Boubacar Kanouté restent invaincus dans la compétition et comptent 14 points. Leaders incontestés, les Policiers distancent l’USFAS (12 points), le Réal (12 points) et le Stade malien (11 points) qui chute de la 3è marche du podium.
Avant la rencontre l’AS Police-Stade malien, en Messieurs, le public du Palais des sports a assisté au choc du tableau féminin qui a mis aux prises le Stade malien et le Djoliba. Cette rencontre a tourné à l’avantage des Stadistes qui se sont imposées sur le fil 50-49. L’équipe du technicien Fodé Lamine chute pour la première fois dans la compétition. Mais cette défaite du capitaine Assétou Traoré et ses coéquipières ne changent grand-chose au classement. Le Djoliba est toujours leader avec le même nombre de points que l’AS Police (13 points), mais les Rouges bénéficient de l’avantage d’avoir battu les Policières lors de la première journée.
La rencontre Stade malien-Djoliba a tenu toutes ses promesses. Dès le coup d’envoi, le Stade malien a pris la direction des opérations en remportant haut la main le premier quart temps (23-6). Lors du deuxième quart temps, le Djoliba a rehaussé son niveau de jeu en marquant plus de points que les Stadistes, 14 contre 7. Résultat, les deux équipes vont à la pause sur un score favorable au Stade malien (30-20). Au retour des vestiaires, les deux formations ont bouclé le troisième quart temps à égalité de points (40-40). Il a fallu attendre l’ultime minute du dernier quart temps pour voir les deux équipes se départager. Et c’est le Stade malien qui s’imposera sur le fil 50-49, soit un demi panier de différence.
Après la rencontre, l’entraîneur du Djoliba, Fodé Lamine, a imputé la défaite de son équipe à un mauvais début de match. « Sincèrement, on a mal débuté la rencontre. L’écart était énorme dans le premier quart temps. Il y avait un écart de 17 points.
Après ce quart temps initial, on s’est parlé entre nous, on a pu rehausser le niveau de notre jeu mais malgré tout, on est tombé dans le piège de l’équipe adverse », a déclaré le technicien. Quant à la capitaine des Djolibistes, Assétou Traoré, elle se tourne vers les prochains matches. « On a déjà consommé cette défaite. On garde toujours la tête du classement, on va beaucoup travailler pour ne plus commettre ce genre d’erreur pendant le reste de la compétition », a indiqué Assetou Traoré.
Pour la capitaine du Stade malien, Assetou Diakité, la clé de la rencontre a été la détermination de l’ensemble des joueuses. « Je suis aujourd’hui (dimanche, ndlr) une capitaine très heureuse. Je félicite beaucoup les supporters, mes coéquipières ainsi que l’encadrement du Stade malien. Je pense que cette victoire est l’effort conjugué de tout le monde. La clé du match était la détermination de l’ensemble des joueuses. Avant la rencontre, on s’est dit entre nous que nous allons gagner. On l’a dit et on l’a fait ».
Six autres rencontres se sont disputées le week-end dernier. Chez les hommes, le Réal et l’USFAS on confirmé leur victoire de la précédente journée en battant respectivement le Djoliba (63-37) et le CRB (63-55) alors qu’Attar s’est racheté en corrigeant le Sigui par un score sans appel de 84-54. Chez les Dames, l’USFAS a battu la Commune III (77-52) tandis qu’Attar s’est incliné devant l’AS Police (44-51). Quant à la Commune VI, elle a fait une très bonne opération en allant s’imposer à Sikasso devant le Tata (57-43).

Boubacar THIERO

Les résultats
Hommes
Réal-Djoliba : 63-37
CRB-USFAS : 55-63
Attar-Sigui : 84-54
Stade malien-AS Police : 51-56
Dames
AS Police-Attar : 51-44
USFAS-CIII : 77-52
Tata-CVI : 43-57
Stade malien-Djoliba : 50-49

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here