Journée mondiale de la protection civile : La protection des enfants au cœur de la journée

Le président de la République Ibrahim Boubacar Keita a présidé vendredi 1er mars la cérémonie de célébration de la journée internationale de la protection civile. Le thème de cette année est «la sécurité des enfants, c’est notre responsabilité».

À l’instar des autres pays membres de l’organisation internationale de la protection civile, le Mali célèbre tous les ans le 1er mars, la journée mondiale de la protection civile. Le thème retenu cette année est «la sécurité des enfants, c’est notre responsabilité», qui est loin d’être fortuit.

En effet, les enseignements tirés des différentes crises et catastrophes, à travers le monde, révèlent que les enfants viennent toujours au premier rang des victimes. C’est pourquoi, la protection civile de cette couche vulnérable de la population est intégrée dans toutes les activités des services de la protection civile.

Pour le directeur général de la protection civile, Colonel-major Seydou Doumbia, cette journée est célébrée chaque année sous l’égide de l’organisation internationale de la protection civile. Elle vise à sensibiliser sur les tâches des services de protection civile à travers le monde pour la protection de la vie, la préservation des biens et la sauvegarde de l’environnement. L’organisation internationale de la protection civile, à travers le thème de cette année, veut alerter tout un chacun sur la vulnérabilité des enfants face à des catastrophes ainsi que notre responsabilité à les protéger.

D’autant que, selon M. Doumbia, au cours de nombreuses catastrophes naturelles et celles causées par l’homme à travers le monde, les enfants payent un lourd tribut en termes de perte en vie, dommage corporel et psychologique. Il faut alors, a affirmé le Colonel-major Seydou Doumbia, l’implication des décideurs, éducateurs scolaires, spécialistes de la gestion des catastrophes ; bref, l’interpellation de tous pour la protection des enfants face aux catastrophes.

Selon lui, la protection civile du Mali y concourt, à travers l’ensemble de ses domaines d’activités, à savoir la prévention, la préparation et la réduction face aux catastrophes. À ce titre, il a cité un certain nombre d’activités, notamment la diffusion des messages de sensibilisation du public, la formation des jeunes notamment dans les établissements scolaires aux gestes de premiers secours et au comportement approprié face aux catastrophes, la formation des acteurs régionaux sur l’identification des enfants en détresse et des enfants abandonnés, leur enregistrement ainsi que les modalités de leur prise en charge.

Au cours de l’année 2018, les servies de la protection civile ont formé environ 5000 jeunes aux gestes de premiers secours. Toujours dans le cadre de la préparation à la protection de l’enfant, la direction générale de la protection civile, en collaboration avec la direction nationale de la pédagogie, a initié depuis 2013 la relecture des textes structurant l’enseignement fondamental et celui du secondaire général pour intégrer les notions de risque de prévention et des modèles qui sauvent la vie.

Pour terminer, le directeur général de la protection civile, Colonel-major Seydou Doumbia, a salué les plus hautes autorités pour les efforts consentis en vue d’assister et secourir les populations, dont les attentes demeurent nombreuses compte tenu des nouvelles menaces.

C’est pourquoi, en termes de perspectives, la protection civile ambitionne de rapprocher au maximum les secours de la population, à travers l’implantation de nouvelles unités opérationnelles, assurant ainsi un meilleur maillage du territoire national par les unités de protection civile.

La cérémonie a été clôturée par une séance de démonstration, le défilé des troupes et une visite des matériels de protection par le président de la République. À noter que le président de la République était accompagné de son Premier ministre, des membres du gouvernement, du président de l’Assemblée nationale et des représentants du corps diplomatique au Mali.

Daouda S. Dao, Stagiaire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here