Polygamie : La hantise des Maliennes

17

Autorisée par la religion musulmane, la plupart des Maliennes ne veulent entendre parler de la polygamie. Selon les femmes que nous avons rencontrées, cette perception de la polygamie dérive de plusieurs causes dont l’incapacité du polygame d’être équitable entre ses épouses.

Selon Mme Diarra Assétou Bamba, les femmes ne veulent pas de la polygamie parce qu’il est très difficile pour un polygame d’être équitable entre ses femmes.  « L’homme ne peut pas aimer deux personnes à la fois, il ne peut donc pas traiter de la même manière ses épouses. Cela amène le conflit entre les coépouses, et puis il y’ aura la mésentente entre les enfants », explique Assétou. D’après Mme Bakayoko Nana Kadidia Kané, qui partage le même avis que Mme Diarra Assetou, il n’est pas question qu’elle partage son mari avec une autre femme. « Je ne veux pas partager mon homme. Il y a des femmes qui sont prêtes à tout pour te piquer ton mari. Elles vont voir des marabouts pour cela. Elles peuvent se servir des féticheurs pour te faire fuir de ton foyer, elles peuvent aussi te jeter des sorts pour que tu n’infante pas. »

Pourtant toutes les femmes ne sont pas contre la polygamie. C’est le cas de Mme Diabi Fatoumata Diawara qui a deux coépouses. Selon elle, « son mari peut prendre jusqu’a quatre épouses.» « Cela ne me dérange pas. L’essentiel qu’il puisse subvenir à mes besoins et être équitable entre nous. Et puis c’est l’islam qui autorise la polygamie. Si elle est appliquée de façon correcte, il n’y a aucun problème. Si tous les hommes ne se mariaient qu’avec une seule femme, beaucoup de femmes auront de la peine à trouver un mari. », explique-t-elle.

C’est un fait avéré, la vie au sein des familles polygames nourrit beaucoup de commentaires aujourd’hui au Mali. Tantôt on les voit comme « des familles à problèmes », tantôt ce sont des familles à respecter, mais pas enviables.

En réalité, les tensions ne manquent pas dans ces familles, même si elles ne sont pas l’apanage que de celles-ci. Les familles monogames présentent, elles aussi, des moments de tensions entre leurs membres, qui les conduisent parfois dans une crise profonde. Cependant, la fréquence des tensions dans les familles polygames, qui pourraient s’expliquer par les préférences marquées du mari pour une femme et ses enfants, ce qui entraînerait la jalousie des autres, les rivalités et les règlements de compte, fait souvent appréhender ces familles comme le nid de conflits.

Korotoumou Bagayoko

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here