D’après l’Ong Britannique “Family Optimize” : Le Mali compte 52% de femmes ‘’libres’’

Plusieurs pays africains ont un taux élevé de célibats féminins. La volonté d’autonomisation semble être la principale raison.

Le phénomène est certes perceptible, mais d’aucuns ne se doutaient pas qu’il est en passe d’atteindre une ampleur inquiétante. Il s’agit, selon ‘’Family Optimize’’, du nombre des femmes en âge de se marier qui sont encore célibataires.

En tout cas, l’Ong britannique, « Family Optimize » en l’occurrence, évalue le nombre de femmes célibataires au Sénégal à… 4,5 millions. Une situation « très mal perçue » qui s’explique par plusieurs raisons. «Family Optimize » cite « la volonté de nombreuses femmes d’être autonomes financièrement et surtout d’être indépendantes vis à vis de leurs familles ». Une « crise du mariage » qui inquiète les familles qualifiées de « conservatrices » par l’Ong.

Au Maroc, elles sont huit millions en âge de se marier qui n’ont jamais convolé en justes noces. Le taux de célibat au Maroc est donc de 60 %. La Tunisie voisine compte  plus de 3,6 millions de femmes célibataires, soit 62 %.
Mais, le Maghreb n’est pas le seul creuset de femmes célibataires. Le Sénégal en compte plus de 4 millions. Tandis que la population féminine du Mali est constituée de 52 % de femmes « libres ». Le Nigeria et la Mauritanie ont un taux de célibats féminins de 52 %.

Ces données non-exhaustives ont été publiées récemment par « Family optimize », une ONG  britannique qui dit avoir mené une enquête sur le sujet à travers tout le continent ou presque. Un état de choses qui tranche littéralement avec l’Afrique d’autrefois où le mariage comme dans le roman « Sous l’orage » du Malien Seydou Bandian Kouyaté symbolisait à lui seul honneur de la famille, gage d’insertion socioéconomique de la fille.

Si des spécialistes n’ont pas encore identifié toutes les raisons, pour ‘’Family optimize’’, la principale cause demeure la volonté d’autonomisation.

Mais, si l’autonomisation de la femme est le cinquième des objectifs de développement durable (ODD) auxquels aspire l’ONU, quels sont alors les désavantages du célibat féminin ? La parole à qui voudra la prendre.

A. Diallo

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here