Ségou : les travailleurs de la Comatex- sa en grève de 72 heures.

Les travailleurs plus de trois mille (3000) employés  de la compagnie malienne de textile COMATEX-SA ont observé une grève d’avertissement de soixante-douze (72) heures allant  du mercredi 27 Février au  Vendredi 1èr Mars 2019. D’après les premiers responsables syndicaux c’est avec l’arrivée du nouveau  Directeur que tous les problèmes ont commencé car ne voulant écouter personne et veut seulement  faire les choses à sa tête. Toutes les tentatives de réconciliation ont été vaines et même plus grave encore,  une délégation du ministère de tutelle venue pour la médiation n’est pas arrivée à le ramener à la raison. Ce qui est inadmissible parce qu’il n’est  pas au-dessus des réalités Maliennes ou alors, il les méprise. Il n’est pas normal que le Directeur Chinois s’amuse avec la vie des autres travailleurs en réduisant leurs salaires à sa guise. L’Etat Malien ne doit pas cautionner un tel comportement quand bien même cela vient d’un Chinois. Les vérités diplomatiques sont vraies mais il est aussi vrai que l’honneur et la dignité de tout Malien doivent -être préservés et sauvegardés. Nul n’ignore surtout à Ségou que les ouvriers de la Comatex-sa vivent le calvaire et la précarité avec de bas salaires.

Les six (6)  points de revendications qui  sont à l’origine de cette grève sont les suivants :

1-Paiement des primes d’encouragement du 2ème ,3ème et 4ème trimestre de l’année 2018 ;

2-Paiement de la prime annuelle de 2018 ;

3-Paiement des allocations familiales du 2ème ,3ème et 4ème trimestre de l’année 2018 ;

4-Amélioration des grilles salariales appliquées dans le secteur privé conformément aux pourcentages obtenus dans la nouvelle grille des fonctionnaires ;

5-Transposition de la valeur indiciaire de 2014 en termes de pourcentage d’augmentation de salaire dans le secteur privé ;

6-Etablissement de l’égalité des âges de départ à la retraite dans la fonction publique et le secteur privé ce à partir de Janvier 2018.

Il est cependant à noter que les heures supplémentaires ont été également suspendues à compter du mercredi 27 Février 2019 jusqu’à nouvel ordre.

Gageons que cette fois ci sera la bonne et que les travailleurs de la comatex-sa obtiendront gain de cause pour l’intérêt supérieur de l’entreprise.

 Abdoulaye YERELE

 

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here