Session extraordinaire de la mairie de la commune V de Bamako: Les débats sur fond de tension

Le Conseil communal de la mairie de la commune V du district de Bamako a tenu, le mercredi 06 mars 2019, une session extraordinaire dans la salle de délibération de la mairie. L’ordre du jour de cette session extraordinaire convoquée par le maire principal, Amadou Ouattara, portait sur le projet de construction de magasins en matériaux démontables le long de la clôture du terrain de football de Baco-Djicoroni. Mais, le hic est que la majorité des conseillers n’étaient pas d’accord avec cet ordre du jour. Ce qui fait qu’aucune décision n’a été prise à l’issue de ladite session extraordinaire. Les débats à huis clos étaient très houleux, chose qu’on apercevait sur le visage des conseillers.

Après cette session extraordinaire qui a terminé en queux de poisson, Moussa Z Doumbia, conseiller communal à la mairie de la commune V du district de Bamako, entouré de 37 autres conseillers a fait une déclaration à la presse. « Lors de la première session ordinaire du conseil communal de Mars 2018, nous avons examiné et adopté la construction de magasins en matériaux démontables le long de la clôture du terrain de football de Baco-Djicoroni.

La délibération N° 008 /MCV-DB du conseil communal du 27 Mars 2018 sur cette question est même parmi les documents fournis. Nous sommes conviés ce matin à cette session extraordinaire qui a encore comme ordre du jour «projet de construction de magasins en matériaux démontables le long de la clôture du terrain de football de Baco-Djicoroni ». Nous nous attendions alors à la production d'un rapport des commissions de travail concernés, en concert avec le Maire adjoint chargé de la question et les services techniques de la Mairie », a souligné Moussa Z Doumbia. En lieu et place de ce rapport, dit-il, des documents ont été fournis par la société civile du Quartier de Baco-Djicoroni.

Certes, a-t-il ajouté, ce projet ne peut se réaliser que si les populations y adhérent. « Malheureusement, le protocole d'accord et les lettres y compris celle du Maire n'ont aucun rapport avec notre délibération. En conséquence, nous pensons que le conseil n'est pas suffisamment outillé aujourd'hui pour prendre la meilleure décision. En attendant que tous les documents sur l'applicabilité de notre délibération sur le terrain soient fournis par les personnes et structures appropriées, Nous demandons le report de cette session à une date ultérieure », a souligné Moussa Z Doumbia.

A l’en croire, la majorité des conseillé a rejeté le projet d’ordre du jour du maire. «Le maire a affirmé devant beaucoup presse que nous avons délibéré sur l’aménagement du terrain de Baco Djicoroni. Je pense qu’il y a deux projets à distinguer. L’aménagement du terrain de Baco Djicoroni est différent de construction en matériaux démontables de magasins tout au long de la clôture du terrain. Nous avons dit que nous ne sommes pas au courant de l’aménagement. Tout simplement, nous sommes au courant de la construction de magasins en matériaux démontables », a-t-il précisé.

Il a souhaité à ce que la décision de l’aménagement du terrain de Bacodjicoroni soit prise de manière collégiale avec l’adhésion de tout le monde et non par la volonté d’une seule personne. A la question de savoir s’il souhaite la démission du maire de la commune V, Amadou Ouattara ou s’il veut le démettre, il a rejeté en bloc cette accusation. Selon lui, il dira qu’il n y a pas de divergence entre les conseillers. Il a invité les uns et les autres à savoir raison garder et de surseoir les différentes manifestations (marche). Enfin, il a fait savoir qu’ils ont été élus pour préserver l’intérêt de la population.

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here