Commune Rurale de BAGUINEDA : Le maire dans la tourmente

Depuis quelques semaines c’est l’effervescence à la mairie de la commune rurale de Baguinéda. A cause du comportement abusif du maire Salia Diarra dans la gestion communale, 15 conseillers sur les 23 qui composent l’équipe municipale demeurent en ébullition. Pour manifester leur désapprobation, ceux-ci l’ont interpellé à travers une plainte l’invitant à une session d’urgence le vendredi 22 février 2019.
Mal en a pris au maire de faire la sourde oreille à l’appel. Durant le weekend ayant pris acte de l’ampleur de la situation il est sorti du silence pour faire marche arrière rassurant de sa disponibilité pour la session en prévision du lundi 25 février 2019. Au cours de la rencontre les conseillers remontés en bloc l’ont reproché des griefs à son encontre à propos de la gestion mafieuse de la municipalité. Il a reconnu son tort devant ses collègues. Les conseillers déterminés jusqu’au bout ont aussi exigé plus de transparence dans la gestion. En réalité, certains faits incriminent le maire comme le véhicule offert à la municipalité qui est utilisé par le maire comme si c’était sa propriété personnelle. Ses collègues ont exigé d’écrire la mention « commune rurale de Baguinéda » afin d’enlever tout équivoque.
Par ailleurs les conseillers voulaient des explications sur le nombre de lots mis à profit de la mairie de Baguinéda sur le recasement de la commune V. Signalons de passage que le site se trouve à cheval entre la commune rurale de Baguinéda et la commune V dans les environs de Mountougoula. En réalité les terres offertes à la municipalité avaient été dissimulées et vendues par le maire. Pour se faire ils ont décidé de dépêcher une mission pour l’explosion de la vérité. A la surprise générale lorsque la délégation s’apprêtait à établir l’ordre de mission pour signature, le maire Salia changea d’avis et reconnu sa culpabilité dans l’affaire.
Aujourd’hui, cette affaire que d’aucuns qualifient de sale se rajoute à tant d’autres alimente tous les débats dans la localité. Notamment le récent morcellement des bordures du canal impliquant d’autres personnalités de Baguinéda (nous reviendrons sur ça). A cette cadence de scandales à répétition, le maire Salia Diarra risque sans aucun doute de sortir humilier et par la petite porte sur la pointe des pieds. Le maire de Baguinéda a le dos au mur par ses conseillers. L’heure n’est plus à se mousser comme étant l’homme fort de la localité. Aujourd’hui le maire a trouvé des plus proches collaborateurs plus futés que lui. Son image en a pris un sacré coup. Il peut s’interdire à vouloir briguer un nouveau mandat tant la déception a dépassé le seuil de l’entendement.
Affaire à suivre…

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here