Mali-BOAD : Bientôt de l’énergie solaire pour 80 localités

Le président de la Banque ouest-africaine de développement en a fait l’annonce après avoir été fait Commandeur de l’Ordre national du Mali par le chef de l’Etat.

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, Grand Maître des Ordres nationaux du Mali, a élevé Christian Adovelande, président de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), au rang de Commandeur de l’Ordre national du Mali à titre étranger. La cérémonie solennelle de témoignage de reconnaissance a eu lieu vendredi à Koulouba.

A la fin du cérémonial de décoration, le patron de l’institution spécialisée commune aux huit États membres de l’UEMOA, visiblement ému, a salué vivement nos autorités pour cette reconnaissance. «C’est un très grand honneur pour nous. A travers ma personne, c’est la Banque qui est honorée. C’est la reconnaissance du travail de l’ensemble du personnel de la Banque, de ses instances de décision et de ce que nous faisons depuis 45 ans sur le terrain. Je remercie sincèrement le chef de l’Etat pour l’honneur qui est fait à la Banque», a témoigné le président de la BOAD, en s’adressant à la presse.

Avant la réception de cette distinction, Christian Adovelande a présenté au chef de l’Etat un tableau sur l’échangeur multiple de Ségou. Réalisé par un photographe malien, ce chef-d’œuvre a, grâce à cet ouvrage cofinancé par la BOAD, remporté le premier prix dénommé «Empreinte BOAD 2018» du concours de photographie lancé dans les huit pays de l’UEMOA à l’occasion de la célébration du 45è anniversaire de la Banque. Ce prix était, faut-il le rappeler, doté d’une enveloppe de cinq millions de Fcfa.

Insistant sur la fierté de la Banque «d’avoir participé à la réalisation de cet ouvrage», le désormais commandeur de l’Ordre national du Mali a saisi l’occasion pour faire le point de la coopération de sa structure avec notre pays, en mettant un accent particulier sur des projets futurs qui contribueront à l’amélioration des conditions de vie de nos populations. «La nouveauté : nous venons d’obtenir du Fonds vert climat un financement pour le Mali à travers la BOAD.

Il concerne un projet d’alimentation en énergie solaire de 80 localités au Mali », a révélé l’hôte du président Keïta. Les conditions d’octroi de ce prêt sont, selon lui, très intéressantes : 0% de taux d’intérêt, 40 ans dont 10 ans de différés. Il a ajouté que le Mali est le premier bénéficiaire, à travers la BOAD, de ce type de financement du Fonds vert.

Outre ce projet d’électrification, nous avons obtenu, toujours du Fonds vert climat, une ligne de 60 millions d’euros destinée au secteur privé pour l’encourager à aller dans le secteur des énergies renouvelables, s’est réjoui Christian Adovelande.

Faisant le point des soutiens financiers de sa Banque à notre pays, il a rappelé que les engagements au Mali s’élèvent à 588 milliards Fcfa pour 135 opérations. Entre autres projets financés à cet effet, il a rappelé la signature, lors de sa visite en décembre dernier, d’un accord de prêt pour la réalisation à Sikasso d’un échangeur similaire à celui de Ségou.

D’un montant de 25 milliards Fcfa, ce crédit contribuera, faut-il le préciser, à la construction d’un échangeur, d’un viaduc et de 10 km de voiries urbaines dans la capitale de la 3è région administrative de notre pays.

Aussi la BOAD participe, selon lui, à l’alimentation en eau potable de la ville de Bamako et à «d’autres projets dans le cadre de la sécurité alimentaire qui concerne les aménagements hydro-agricoles».

Rappelons que l’audience s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités dont le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, le ministre secrétaire général de la présidence de la République, Moustapha Ben Barka, le vice-président de la BOAD, notre compatriote Bassary Touré.

Cheick M. TRAORé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here