Marche de protestation des syndicats des enseignants Les enseignants de Ségou ont aussi battu le pavé !

Après plusieurs rencontres avec le gouvernement, le collectif des syndicats signataires du 15 octobre 2016 n’est point satisfait par rapport à la satisfaction de leurs points de revendications. D’où son mot d’ordre de marche généralisée de protestation dans toutes les régions du pays et dans le district de Bamako. Auquel mot d’ordre, les enseignants de Ségou ne sont pas restés en marge.

Mercredi, à Ségou comme partout d’ailleurs dans le pays, sur mot d’ordre du collectif des syndicats signataires du 15 octobre 2016, leurs militants sont descendus par milliers dans les rues pour manifester leur colère et leur ras-le-bol par rapport à la suite réservée à leurs points de revendications.
Dans la cité des Balanzan, l’académie d’enseignement de Ségou fut le point de départ des marcheurs, encadrés par les forces de défense et de sécurité, ils ont sillonné le boulevard de l’an 2000 en passant par la direction de l’INSP pour finir au Gouvernorat où ils ont été accueillis par le chef de cabinet du Gouverneur de la région.
Une fois sur place, les enseignants ont chanté l’hymne national du Mali pour montrer leur attachement et leur amour au pays. Ensuite, le porte parole des marcheurs, Lassine Fomba a procédé à la lecture des doléances non satisfaites, à savoir l’obtention de la prime de logement et celle de la documentation, entre autres.
Après lecture le chef de cabinet du Gouverneur leur a rassuré qu’il transmettra leur message à qui de droit.
Tous habillés en rouge, on pouvait lire sur les pancartes, des messages, tels : « Le SNEC dit non à la mauvaise condition de vie des enseignants au Mali »
En tout cas, cette démonstration de force des enseignants de Segou, démontre leur détermination à aller jusqu’au bout. C’est-à-dire, jusqu’à la satisfaction de leurs doléances.
Dioro Cissé depuis Ségou

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here