Sur les fonts baptismaux : La plateforme Bouyé Sago apporte son soutien au Cherif de Nioro

7

C’est lors d’un point de presse animé  le jeudi 7 mars 2019 à Tominkorobougou (Bamako)  que deux  associations de jeunes  musulmans constituées en une plateforme dénommée « Bouyésago » ont réaffirmé leur attachement  à la valeur de l’enseignement et du combat patriotique mené par  Mohamed OuldCheickna dit Bouyé au Mali. Le collectif dit avoir également  pris   acte  des  allégations circulant  à son  encontre et en appelle à ses auteurs de revenir sur leurs mots et si possible même de  demander pardon  au Chérif offensé. Moustaph Traoré, Amadoun D. Diarra, présidents des deux mouvements associatifs  étaient présents pour faire  la déclaration.

À l’entame de leurs propos, les responsables de la plateforme « BouyéSago »  et le club de soutien (CSMMOS)  au Cherif  de Kayes à Gao ont d’abord rappelé les très bonnes relations qui ont uni les jeunes qu’ils sont, au Cherif de Nioro depuis 2012. Une relation qui date de près de 7 ans au début desquelles le Cherif a su impressionner la jeunesse de  par sa sagesse, son courage, et sa détermination avec  un accompagnement constant,  moral et financier. Au moment où la crise prenait une nouvelle tournure au  Mali en 2012, il s’est levé pour se mettre au-devant des scènes  pour exprimer haut et fort  la volonté du peuple malien  sans réserve, une chose appréciée à l’époque par l’ensemble des Maliens, disent les conférenciers . Et récemment,  personne n’était   sans savoir  les difficultés  que vivaient  le Mali et les Maliens durant les 5 dernières années,  source de  tout le  désaccord avec ceux qui ont la responsabilité de la  gestion du pays en main.

A en croire ses  responsables , le collectif d’associations (plateforme BouyéSago et le club (CSMMOC )  a décidé de venir en soutien au Chérif de Nioro dans ce combat de tous les jours pour  préserver l’honneur et le bonheur des Maliens. Les associations se disent  en ordre de bataille et qu’elles  n’attendent que l’appel de Mohamed OuldCheicknaditBouyé. Elles ont aussi  tenu à rappeler  que ce message  est loin d’une provocation encore moins une déclaration de guerre,  mais  un combat non violent   pour l’avenir et le bonheur des Maliens.  Les responsables de ces mouvements  associatifs ont également signalé  que cette décision est de leur  initiative  personnelle. C’est pourquoi ils ont annoncé un prochain déplacement sur Nioro pour  non seulement présenter le mouvement, mais aussi  la disponibilité totale et sans condition  de chacun des  membres de la plateforme de Kayes à Gao au Chérif   dans son combat pour le Mali et les Maliens. Par ailleurs, le président de la plateforme “BouyéSago” ne s’est pas empêché de  réagir concernant certaines allégations circulantes à l’encontre du Chérif. Sur ce point,  il a  laissé  entendre que ce sont des propos mensongers de nature à salir uniquement l’image et la réputation de la personne  respectable de Mohamed OuldCheikna dit Bouyé.  Après sa condamnation de ces allégations qui ont  visé la personne de Bouyé  même si son nom n’était pas nommément cité,  il a appelé  ses auteurs  de revenir sur leurs propos, si possible même de demander pardon au chérif offensé puisqu’ils ont  menti sur sa personne  et  cela est grave conclut-il.

                                                                                                                                           ISSA DJIGUIBA  

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here