Sur le front social : Les médecins de l’Hôpital Gabriel Touré en grève de 48 heures à compter du mercredi 27 mars

Secrétaire Général du Comité syndical de l’Hôpital Gabriel Touré, Dr Loséni Bengaly, le préavis de cessation de travail de 48 heures a été déposé, le 4 mars dernier, sur la table de la Ministre du Travail, de la Fonction Publique, Chargée des Relations avec les Institutions, Mme Diarra Racky Talla.

Si de l’autre côté BOUA et ses acolytes annonçaient à grand tambour des futures reformes qui permettront, selon eux, la gratuité du traitement de la dialyse, de la planification familiale, des soins pour les femmes enceintes, les enfants de moins de 5 ans et les vieux de 70 ans, les Hommes aux blousons blanches de l’un des plus grands hôpitaux du pays, à savoir Gabriel Touré, avec un cahier de doléances de treize points dont le manque de matériels, projettent une grève de 48 heures allant du mercredi 27 au jeudi 28 mars prochain. Ce, si, toutefois, ces treize (13) points de revendications sous cités restent insatisfaits. Il s’agit de :

-Exécuter, en vue de leur extinction définitive, les différents protocoles d’Accords signés entre le Département en charge de la Santé et le Comité syndical du CHU Gabriel Touré ;

-Diligenter le paiement des arriérés des émoluments du Personnel B et de procéder à l’intégration de ces émoluments dans le salaire de ce personnel en application du Procès-verbal de conciliation du 16 avril 2017 relatif au préavis de grève illimitée (BEN-SNS-AS-PF) du 15 février 2017 ;

-Prendre des mesures pérennes pour le paiement régulier sans retard des salaires et accessoires su personnel contractuel ;

-Réhabiliter l’ensemble des Blocs opératoires y compris le Bloc ORL du CHU Gabriel Touré ;

-Réorganiser et équiper le laboratoire d’analyses biomédicales et l’imagerie médicale pour permettre toutes les prestations nécessaires y afférentes incluant les urgences et pendant les gardes ;

-Mettre à la disposition du personnel les matériels et produits indispensables notamment pour l’endoscopie et réanimation (en Pédiatrie) et l’hygiène pour l’amélioration des conditions d’accueil, d’hospitalisation et de soins ;

-Améliorer les conditions de garde du personnel notamment au niveau des salles de garde et de restauration ;

-Assainir la gestion du Centre hospitalier et la rendre transparente ;

-Élaborer et appliquer un organigramme consensuel à l’Hôpital et cela en concertation avec le syndicat et les organes constitutifs ;

-Élaborer et mettre en application le Manuel des Procédures comptables et administratives pour l’Hôpital ;

-Diligenter la régularisation de la situation financière (capital décès) des ayants droit d’agents contractuels décédés ;

-Concrétiser l’effectivité du départ à la retraite du personnel en libérant les postes et les Bureaux occupés par des agents en position de retraite ;

-Finaliser le processus de reversement des contractuels et régulariser la situation de ceux déjà intégrés dans la Fonction Publique de l’État.

Affaire à suivre !

Seydou Konaté

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here