Pr Samba Sow vend bien son pays : La réforme du système de santé dans la presse internationale

En vue de l’amélioration de la santé des Maliens, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba Ousmane Sow, a entrepris la réforme de notre système de santé. Au delà de nos frontières, cette initiative est saluée par les partenaires techniques et financiers à tel point que la presse internationale ne tarit pas d’éloges sur ce qu’on peut qualifier de prouesse malienne.

Actuellement l’un des projets qui fait l’unanimité auprès des partenaires techniques et financiers du Mali reste la réforme de notre système de santé engagé par le ministre de la Santé et de l’Hygiène, conformément à la volonté du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. Depuis l’idée première, jusqu’à la validation de son document cadre, à travers un l’atelier national de haut niveau, organisé du 25 au 28 février 2019 au CICB, le projet de réforme du système de santé porté par le Pr Samba Ousmane Sow ne cesse d’engranger des soutiens tant sur le plan national qu’international.

L’élan de soutien international est tel que la presse internationale ne tarit pas d’éloges sur cette réforme de notre système de santé qui permettra l’amélioration de la santé des populations maliennes. Le journal britannique, le plus côté, The Guardian, écrivait en titre d’un de ses articles datant du 7 mars 2019. “Moment incroyable : le Mali, un pays pauvre, accorde des soins gratuits aux enfants de moins de cinq ans”. Toujours dans le même article, on pouvait lire : “Les réformes en profondeur de la santé, qui incluent également la gratuité des soins pour les femmes enceintes, annoncées comme un “tournant” national.

Après des décennies de taux de mortalité maternelle et infantile parmi les plus élevés au monde, le Mali s’est engagé à fournir des soins de santé gratuits aux femmes enceintes et aux enfants de moins de cinq (5) ans dans le cadre d’une démarche courageuse et audacieuse visant à réorganiser son système de soins de santé…… Des experts en soins de santé, des organisations humanitaires internationales et des citoyens maliens ont commenté cette annonce comme un «moment extraordinaire» pour un pays qui lutte depuis longtemps pour contenir les maladies infectieuses évitables telles que le paludisme, la pneumonie et la diarrhée, et où un enfant sur 10 meurt avant son cinquième anniversaire”.

Robert Yates, directeur de projet au centre sur la sécurité sanitaire mondiale, cité par The Guardian déclarait que ” le Mali est l’un des pays les plus pauvres du monde et cela montre que les principes de la santé universelle sont aussi applicables dans des pays comme le Mali qu’au Royaume-Uni”.

Charlotte Lejeune, directrice du Mali pour la Clinton Health Access Initiative, qui soutient les réformes du ministère de la Santé, a également déclaré, dans The Guardian que “le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique est très ambitieux et visionnaire… et son engagement et sa vision sont impressionnants. C’est dire que s’il a le bon niveau de soutien, il peut le faire, et c’est pourquoi les gens sont si mobilisés. Sera-t-il facile? Absolument pas. Mais la situation est telle qu’il ne peut que l’améliorer “. Un autre journal britannique “Le Financial Times” et la chaîne de télévision qatarie “Aljazeera” ont également parlé de l’importance de cette réforme de notre système de santé dans l’amélioration de la santé des Maliens.

Aussi cette réforme est fortement appréciée par les partenaires internationaux. Le fonds Gavi ( Global Alliance for Vaccines and Immunization), qui intervient dans le cadre de l’immunisation au Mali à travers l’Unicef (organisation des nations unies pour l’enfance), a apporté son soutien inconditionnel à la réforme de notre système de santé initiée par le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Pr Samba Ousmane Sow, en vue d’apporter des soins de santé primaires aux populations maliennes où qu’elles se trouvent sur le territoire national dans l’atteinte de la couverture universelle sanitaire comme voulue par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, dans la lettre de mission assignée au gouvernement.

Eu égard à l’intérêt qu’accorde le monde entier au Mali suite à sa décision de rendre plus accessibles les soins de santé aux couches sociales vulnérables, l’on peut déjà affirmer que le ministre Samba Sow a réussi un pari. Celui de ramener notre pays en bonne place dans le concert des Nations. A la date d’aujourd’hui, les annonces de soutien de son projet de réforme par les partenaires internationaux se comptent par dizaine.

Abdrahamane Diamouténé

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here