29ème session du Conseil d’administration du LNS : Le budget augmente de 6, 36%

7

Le conseiller technique Sékou Oumar Dembélé, représentant le Ministre de la santé et de l’Hygiène publique, a présidé, hier mercredi, 13 mars 2019, dans la salle de conférence du Laboratoire National de la Santé (LNS), les travaux de la 29ème session du conseil d’administration du LNS. Lors de cette session, pour 2019, il a été arrêté un budget en recettes et en dépenses la somme de 909.186.000.000 FCFA contre une dotation corrigée de 854.800.762 FCFA en 2018, soit une augmentation de 6, 36%.

Cinq points étaient à l’ordre du jour des travaux de la session : adoption du procès verbal de la 28ème session ordinaire du conseil d’administration, état d’exécution des recommandations issues de la 28ème session ordinaire du Conseil, examen et adoption du rapport d’activités et l’état d’exécution du budget au 31 décembre 2018, examen du projet de budget 2019, etc.

Les résultats réalisés en 2018 ont été expliqués aux membres du conseil par le directeur général du LNS du Mali, le Pr Bénoît Yaranga Koumaré. Courant 2018, a-t-il dit, le LNS, a exécuté sont budget à 95% qui s’élevait à 854.800. 762 Fcfa. Les grandes activités réalisées en 2018, énumérées par le Pr Koumaré, ont été entre autres le renforcement de la surveillance des médicaments par l’utilisation des Kits qui peuvent renseigner directement de la qualité globale des produits sur le terrain, le maintien pour la 5ème année consécutive et la dernière de l’accréditation initiale en microbiologie alimentaire ; ceci en appelle de facto à son renouvellement pour les prochaines années, la mise en place du projet Swwedd pour l’acquisition d’équipements importants et la contractualisation de l’accompagnement du LNS par des experts internationaux afin de renforcer le système de management de la qualité et les compétences techniques du personnel, la participation active du LNS à la lutte contre la criminalité à travers des expertises réalisées au profit des services de justice et répression mais surtout par la formation centralisée, sous l’égide de l’ONUDC, des surveillants de prison, des agents de répression de l’OCS, de la douane, de la gendarmerie et de la police nationale à l’identification sur terrain des drogues et précurseurs de drogue, le renforcement des capacités du personnel par la mise en œuvre d’un plan de carrière formation pour cinq attachés de recherche , deux cadres A et 5 agents techniques soit 30% du personnel.

Malgré les résultats obtenus, a fait savoir le Pr Koumaré, le LNS, en 2018, a eu spécifiquement des difficultés comme du gel des crédits occasionnant des difficultés énormes pour l’approvisionnement en intrants d’analyse et l’exécution correcte des programmes d’activité. « Près de 62% du budget spécial d’investissement notifié a été retenu ; de la mutation de l’agent comptable par arrêté sans son remplacement pendant plus de 6 mois, ce qui a eu un impact négatif sur l’exécution correcte du budget disponible.

Pour Sékou Oumar Dembélé, les problèmes évoqués par le directeur du LNS sont réels. Mais, ajoute-t-il, elles sont également le corollaire de la crise qui secoue le Mali depuis 2012. On ose espère croire, dit-il, que le budget proposé pour cette année, puisse réitérer la mise à jour des ambitions affichées tout en renforçant la mission de service public du LNS.

Lors de cette session 2019, il a été arrêté un budget en recettes et en dépenses la somme de 909.186.000.000 FCFA contre une dotation corrigée de 854.800.762 FCFA en 2018, soit une augmentation de 6, 36%.

Hadama B. Fofana

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here