La citoyenneté et la lutte contre l’insécurité : La société civile s’implique de manière significative

Le Réseau des communicateurs ‘’Malimédia’’ a initié, au palais de la culture, le jeudi 7 mars, une rencontre d’échanges et de sensibilisation des citoyens. Cette rencontre était placée sous le thème : ‘’le rôle du citoyen dans la lutte contre l’insécurité’’ il s’agissait de sensibiliser les citoyens sur la nécessité de leur implication aux côtés des autorités pour que la lutte contre l’insécurité soit plus efficace et plus bénéfique pour les populations.

L’événement s’est déroulé en présence des chefs de quartiers de Bamako, des leaders religieux, des communicateurs traditionnels et des inconditionnels attachés à la sécurité. Il était coprésidé par le ministre de la Sécurité intérieur et de la protection civile, général Salif Traoré, et Hamidou El Hadj Touré, président du Réseau ‘’malimédias’’.

En effet, au cours de cette rencontre, des engagements solennels ont été pris pour une plus grande implication de la population dans la lutte contre l’insécurité. Cela, à travers la signature d’un document dans ce sens. Le président du Réseau, Mr Touré a indiqué qu’au Mali, l’insécurité constitue de nos jours une sérieuse menace. Selon lui, les autorités seules ne parviendront pas à relever le défi. D’où son souhait de voir constituer une synergie d’action et une implication effective de tous les citoyens. Partant il a appelé les communicateurs traditionnels et les chefs de quartier à pleinement jouer leur rôle de défenseur des bonnes valeurs afin de contribuer au changement de comportements, étend entendu que l’insécurité touche désormais tout le monde, sans exception. Raison pour laquelle il a appelé à un engagement citoyen de tout un chacun pour y faire face. Le même appel du pied a été adressé également au ministre de la Sécurité et celui en charge de la jeunesse et de la construction citoyenne pour un dialogue permanent. Pour sa part, le coordinateur des chefs de quartier de Bamako, Bamoussa Touré a invité toutes les composantes de la société à jouer pleinement leur partition.

Quant au représentant du ministre de la Sécurité et de la protection civile, Mr Amadou Mahamane Sangho, il s’est réjoui de la tenue de cette rencontre. Avant de préciser que le rapprochement entre forces de sécurité et population est un impératif pour son département sans lequel la lutte contre l’insécurité serait vouée à l’échec. Il a aussi salué la matérialisation à travers la signature de ces engagements qui mettent l’accent sur l’instauration d’un dialogue permanent pour le rétablissement de la confiance. Cette démarche selon lui, vise à renforcer l’autorité de l’Etat et maintenir la cohésion sociale. Il a insisté sur la nécessité entre ces deux composantes de la société que sont les forces de sécurité et la population à mieux collaborer sur la base de la franchise et de la sincérité afin que l’insécurité soit circonscrite non seulement à Bamako, mais également à l’intérieur du pays.

Seydou Diarra

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here