Pour la non-tenue des engagements par l’État : Le Syndicat libre des travailleurs des Affaires étrangères (SYLTAE) en grève de 72 h à partir du 18 mars prochain

Suite à la non-satisfaction des doléances consignées dans le procès-verbal du 7 décembre 2018, le Bureau du Syndicat libre des travailleurs des Affaires étrangères (SYLTAE) a décidé d’annuler la suspension de son mot d’ordre de grève de 72 h. Dans la lettre du syndicat datée du 12 mars 2019, on se rend compte que le Gouvernement s’était engagé à examiner le « projet de statut du Corps diplomatique de la République du Mali ». Outre cela, le syndicat mentionne également le Décret N°05-0464/P-RM du 17 octobre 2005 « fixant la valeur du point d’indice du personnel occupant certains emplois dans les missions diplomatiques et consulaires » comme constituant un autre engagement du gouvernement.

À leurs dires, cela, afin de corriger les « inégalités salariales criardes entre la zone du franc CFA et les autres zones. » Le gouvernement avait donné un délai de trois mois pour ce faire, expliquent les syndicats avant de déplorer que jusqu’ici ils n’ont rien reçu comme réponse venant de lui. Cela, malgré les multiples démarches qu’ils ont eu à mener, indiquent-ils dans leur lettre au ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les Institutions. En toute connaissance de cause, le SYLTAE a décidé de reconduire son mot d’ordre de grève de 72H à partir du lundi 18 mars 2019 et se dit ouvert au dialogue.

La rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here