Cabinet Bara Musso : Un personnel bienveillant avec les malades

Les hôpitaux et les cabinets, plus que des centres de soins, sont d’abord perçus comme des lieux de soulagement pour les malades. Le cabinet Bara Musso comble ce besoin avec  un personnel engagé, heureux de porter secours aux patients. Les médecins et agents de santé ne ménagent aucun effort pour soulager les malades.

Bien vrai que les médicaments guérissent les maladies, rassurer également un patient sur sa maladie lui permet de vite vaincre son mal. Sur ce plan, le personnel du cabinet médical Bara Musso est exempt de reproche. Il offre un service adéquat aux patients afin de les aider à diminuer leurs souffrances.

Le cabinet est doté d’un laboratoire bien équipé, pour des analyses et d’autres besoins sanitaires. Il comporte aussi un dépôt de médicaments afin d’éviter les allers et retours dans d’autres pharmacies externes.

Pour un début, le cabinet prend toutes ses charges, notamment les frais d’hygiène, le salaire du personnel, entre autres, charges.

La principale difficulté du cabinet c’est l’incompréhension des usagers à s’acquitter de la carte d’adhésion. Les travailleurs de la société SAK payent 2000 F CFA pour adhérer et les autres payent 6000 F CFA, ce que d’aucuns n’arrivent pas à comprendre. Avec la carte d’adhésion en tout cas, on ne paye que le demi-tarif pour les consultations et les analyses ; une faveur accordée également aux femmes enceintes.

Le PDG de la société SAK, soucieux de son personnel et du fonctionnement de son cabinet, s’y rend au moins une fois par mois pour s’enquérir de la situation. Il est également essentiel de noter que le cabinet n’est pas seulement pour les personnels de Bara Musso seuls, mais aussi pour tous les autres Maliens.

Il a été réalisé à hauteur de 30 millions de F CFA. D’autres moyens sont apportés en vue d’améliorer toujours les conditions des patients et du personnel. Le cabinet est fonctionnel 24 h/24 toujours pour mieux servir la population.

La Rédaction de Bara Musso

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here