Protection civile : 19 925 interventions en 2018 contre 16 941 en 2017

Le Mali, à l’instar des autres pays, a célébré la Journée mondiale de la protection civile, le 1er mars. “Le bilan humain enregistré au cours de l’année 2018 est de 1096 morts et 27 899 blessés, avec une prédominance des accidents de la circulation, qui ont occasionné 14 504 interventions des unités de protection civile, contre 14 543 en 2017”. L’information a été donnée par le directeur général Seydou Doumbia.

La cérémonie était placée sous la haute présidence du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, en compagnie des membres du gouvernement, les sapeurs-pompiers et les invités de marque. Le thème cette année a porté sur : “La protection des enfants, c’est notre responsabilité”.

Il a demandé une minute de silence en la mémoire de toutes les victimes des catastrophes et de tous ceux qui sont tombés sur le champ d’honneur sur différents théâtres. Selon le président de la République, le Mali est pleinement en phase avec ce thème. En effet, la Constitution du 25 février 1992 proclame la détermination du peuple souverain du Mali à défendre les droits de la femme et de l’enfant.

“L’Organisation internationale de la protection civile, à travers ce thème, veut alerter tout un chacun sur la vulnérabilité des enfants face aux catastrophes, ainsi que notre responsabilité à les y protéger. Pour y parvenir, il faut l’implication de tous, car l’éducation est le socle sur lequel il est facile de bâtir chez l’enfant la culture du risque, de la protection de soi et d’autrui, en un mot, de la résilience face aux catastrophes”, a-t-il déclaré.

Le colonel-major Seydou Doumbia a souligné que la direction générale de la protection civile a pour mission d’élaborer les éléments de la politique nationale en matière de protection civile et de veiller à la mise en œuvre de cette politique. A cet effet, elle est chargée de : organiser, coordonner et évaluer les actions de prévention des risques et de secours en cas de catastrophe ; participer à l’élaboration et à la mise en œuvre des plans de secours et de protection des personnes ; veiller à la sensibilisation et à l’information du public ; participer aux actions en faveur de la paix et d’assistance humanitaire ; participer à la défense civile etc.

C’est ainsi qu’en 2018, les unités de protection civile ont effectué 19 925 interventions, contre 16 941 en 2017. Ces interventions ont essentiellement porté sur les accidents de la voie publique, les inondations, les incendies, les attentats terroristes, les noyades, les découvertes de corps sans vie pour ne citer que ceux-ci.

Selon le DGPC, au cours de ces interventions, 103 130 personnes ont été assistées et secourues ; le bilan humain enregistré est 1096 morts et 27 899 blessés, avec une prédominance des accidents de la circulation, qui ont occasionné 14 504 interventions des unités de protection civile, contre 14 543 en 2017. Le bilan des victimes de ces accidents est de 502 morts contre 558 en 2017. Mais grâce à la création de nouvelles unités en 2018, nous avons constaté une diminution du nombre de décès, a conclu le colonel-major Seydou Doumbia.

Lors de cette cérémonie, l’assistance a eu droit à des exercices de simulation, à un sketch sur la gestion des catastrophes, à un défilé des troupes et la visite des moyens dont dispose la protection civile malienne.

Daouda Siaka Ballo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here